back to top

RDC : Fortunat Biselele, le tout puissant conseiller de Félix Tshisekedi sous les verrous

Après six heures d’audition au parquet général de Kinshasa, Fortunat Biselele, le conseiller privé du Chef de l’État Félix Tshisekedi a été transféré vendredi 20 janvier à la prison centrale de Makala. Selon des sources proches du parquet, ce dernier est suspecté de collusion avec le pouvoir rwandais de Paul Kagame.

Fortunat Biselele, influent ex-conseiller privé du président de la République a été transféré dans la nuit de vendredi, à la prison centrale de Makala, le grand centre carcéral de Kinshasa, après six heures d’audition au parquet, a indiqué l’ACP, l’agence congolaise de presse.

Dans des vidéos publiées et devenues virale sous la toile, l’homme a été escorté par des militaires armés, monter les marches du Palais de justice où se trouve le parquet général de Kinshasa-Gombe.

Fortunat Biselele avait été débarqué du cabinet présidentiel le 14 janvier, puis détenu en secret. Les motifs officiels ayant conduit à son interpellation et à sa détention n’étaient pas encore connus.

Mais dans un article publié vendredi, la lettre d’informations Africa Intelligence a affirmé que Fortunat Biselele « est suspecté de collusion avec le pouvoir rwandais de Paul Kagame ». L’ex-conseiller « privé » du président congolais avait tenté de « rapprocher Kinshasa de Kigali au début du mandat de Tshisekedi », d’après ce média.

Les relations entre la RDC et le Rwanda sont aujourd’hui exécrables en raison de la résurgence du Mouvement du 23 mars (M23), rébellion majoritairement tutsi vaincue en 2013, et qui a repris les armes fin 2021.

La RDC accuse le Rwanda de soutenir les rebelles et de combattre avec eux. Kigali dément, accusant de son côté l’armée congolaise de collusion avec une rébellion hutu rwandaise implantée dans l’est de la RDC depuis le génocide tutsi de 1994 au Rwanda.

Pour tenter d’apaiser la situation, plusieurs initiatives diplomatiques ont été lancées, notamment par la Communauté des États d’Afrique de l’Est (EAC) et l’Angola.

Jeudi, Kigali a accusé la RDC de chercher à « sortir » des processus de paix engagés à Luanda ainsi qu’à Nairobi dans le cadre de l’EAC.

Steven MUHINDO

Sur le même sujet

Kongo-Central : activités LMC, la DGA Gisèle Mbwansiem en visite officielle la direction provinciale

Ça fait plus d'une année et demie qu'elle n'a pas foulé ses pieds dans la province du Kongo Central. Depuis jeudi 13 juin 2024,...

Sénat : le Bureau provisoire appelle ses membres à clarifier leur appartenance politique au plus tard le. 19 juin prochain

Le Bureau provisoire du Sénat congolais, par l'entremise de son rapporteur, Ivan Kazadi, appelle ses membres, les élus, à clarifier leur appartenance politique. Il...

Santé : début de la campagne de vaccination contre la poliomyélite à Kinshasa

La vaccination contre la poliomyélite des enfants de 0 à 59 mois a débuté ce jeudi 13 juin 2024 sur toute l’étendue de le...

RDC : « Impunité zéro », cette nouvelle ligne droite de la justice congolaise sous Constant Mutamba

C'est sous le signe de «l'impunité zéro afin de restaurer la justice distributive", que le nouveau patron de la Justice en République Démocratique du...

RDC : Peter Kazadi quitte le ministère de l’intérieur avec la conviction d’avoir défendu valablement sa patrie

Tranquille, calme, le Vice-premier ministre, et désormais ministre honoraire de l'Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, Peter Kazadi Kankonde, s'est montré plutôt légaliste, en passant...

Lubumbashi : plus de 2000 personnes prennent part à la 19è édition de la DRC Mining Week ouverte mercredi

Ouverture ce mercredi 12 juin à Lubumbashi, des travaux de la 19e édition de la ‘DRC Mining week’, entendez par là, (semaine minière de...

Articles récents