back to top

RDC : traitement inhumain des jeunes filles à Salamabila, CAFCO, un mouvement des femmes appelle le Premier Ministre à se saisir de ces actes

Face aux actes de violation des droits de l’homme qui prévaut à Salamabila dans la province du Maniema, les femmes congolaises réunies au sein du Cadre permanent de concertation de la femme congolaise (Cafco), dénoncent avec véhémence les actes de barbarie dont sont victimes les femmes et filles de ce territoire et de partout ailleurs en RDC.

Cette structure brandit les instruments juridiques internationaux, régionaux ratifiés par la RDC, tels que la Déclaration universelle des droits de l’Homme, la Constitution de la RDC et le Code pénal livre I et II qui n’autorisent pas ces genres d’actes. 

« Ces actes se déroulant à Salamabila, cité située dans le territoire de Kabambare, province du Maniema montrent des scènes de bastonnade et barbarie administrées aux populations en plein air, par la milice Maï-Maï Malaika », ont déclaré ces femmes très en colère.

Elles ajoutent pour dire que, ces actes sont une méconnaissance, un déni et un mépris des droits humains; cela entame également la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et rappellent la période coloniale de triste mémoire.

« Rien ne peut justifier de tels actes. Car cette situation, vient accentuer la douleur que le pays endure déjà avec l’insécurité qui sévit dans certaines provinces, et particulièrement au Nord-Kivu et en Ituri. Avec comme conséquences le déplacement massif des populations, la pauvreté, les pertes en vies humaines, les violences de tout genre et les violations flagrantes des droits humains », ont-elles dit.

En solidarité aux victimes de ces atrocités, les femmes du Cafco, demandent au Chef du Gouvernement de se saisir rapidement de ce dossier afin de rétablir la paix et l’autorité de l’État dans cette partie de la province. Aux autorités judiciaires, de poursuivre les auteurs de ces actes ignobles qu’elles déplorent, pour qu’ils ne restent pas impunis, aux organisations de la Société civile de documenter, d’accompagner et assister les victimes de ces actes dégradants. Et aux victimes de briser le silence et de dénoncer leurs bourreaux.

Rappelons, c’est depuis le lundi 23 janvier dernier, que des vidéos devenues virales circulent sur les réseaux sociaux. Ces images dépeignent des scènes de violences physiques extrêmes avec des tortures et des traitements cruels, inhumains et dégradants dont les populations de Salamabila en générale et les femmes en particulier sont victimes.

Wivine KALEMBA

          

                  

Sur le même sujet

RDC : renforcement de collaboration, les responsables de LMC échangent avec le nouveau Ministre du Portefeuille Jean-Lucien Bussa

Quelques jours après l'investiture du nouveau Gouvernement de la RDC, une première rencontre entre le Ministre du portefeuille Jean-Lucien Bussa Tongba, les membres des...

Sénat : le sénateur Jonas Mukamba reçu chaleureusement par le Rapporteur Ivan KAZADI

Les relations sont au beau fixe entre le Bureau provisoire du Sénat et le Patriarche Jonas Mukamba Kadiata Nzemba. Mardi 18 juin 2024, en...

Entrepreneuriat des jeunes en RDC : Diambilay Business Center, une Académie d’accompagnement dans la création des entreprises

Dans le but d’accompagner les jeunes entrepreneurs congolais dans la création des entreprises, l’Académie Diambilay Business Center a organisé le 15 juin 2024 à...

Kongo-Central : Gisèle Mbwansiem assiste à l’accostage du Navire M/V Atlantic Spirit II à Boma

Arrivé à Boma le samedi 15 juin 2024, troisième étape de sa visite officielle dans la province du Kongo Central, le Directeur Général de...

DRC Mining Week à Lubumbashi : le PCA Lambert Mende Omalanga, porte-étandard de LMC devant les partenaires

Le PCA de LMC SA, l’honorable Lambert MENDE Omalanga, est depuis jeudi 13 Juin en mission de service dans la Direction Régionale Sud au...

Kongo-Central : activités LMC, la DGA Gisèle Mbwansiem en visite officielle la direction provinciale

Ça fait plus d'une année et demie qu'elle n'a pas foulé ses pieds dans la province du Kongo Central. Depuis jeudi 13 juin 2024,...

Articles récents