back to top

Agression RDC par le M23: L’union européenne exige le respect des décisions du sommet de Bujumbura

L’Union européenne n’a pas tardé à réagir en rapport avec le sommet extraordinaire tenu samedi 4 février, à Bujumbura, au Burundi, sur la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC.

C’est le haut représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell Fontelles qui a son tour salué les décisions prises par les chefs d’État de la communauté de l’Afrique de l’Est (EAC).

L’EAC, décréte un cessez-le-feu immédiat par toutes les parties, le retrait de tous les groupes armés et a ordonné aux chefs des forces de défense de se réunir en une semaine pour établir de nouvelles échéances pour le retrait et recommander la matrice de déploiement appropriée.

Le chef de la diplomatie européenne a appelé « toutes les parties à honorer les engagements pris », pour le retour de la paix dans l’Est de la RDC où les rebelles du M23 soutenus par le Rwanda occupent quelques territoires, en violation des résolutions du mini-sommet de Luanda.

Le 20e sommet extraordinaire de l’EAC a réuni les présidents Félix Tshisekedi (RDC), Paul Kagame (Rwanda), Yoweri Museveni (Ouganda), William Ruto (Kenya), Suluhu Samia (Tanzanie) et Evariste Ndayishimiye (Burundi).

Le président du Sud-Soudan s’est fait représenter par son ministre des Affaires de la Communauté est-africaine, Deng Alor Kuol.

Dans son discours prononcé à l’occasion de ce sommet qui s’est poursuivi à huis clos, le président de l’EAC est revenu sur les décisions qui ont été prises au cours des sommets précédents tenus à Luanda, Nairobi et Sharm El Sheikh exprimant sa préoccupation pour la non amélioration de la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC.

« Ces derniers mois ont été marqués par la non application des directives des Sommets des Chefs d’Etat, d’où la tenue urgente de ce sommet extraordinaire » a laissé entendre le président Burundais invitant ses homologues à accélérer la mise en application de ces décisions pour le bien de la population congolaise en particulier et de toute la région en général.

En marge de ce sommet, le président Evariste Ndayishimiye s’est entretenu à huis clos avec son homologue du Rwanda, Paul Kagame, accusé par la RDC de soutenir les rebelles du M23.

Rédaction/Surveillance.cd

Sur le même sujet

Kongo-Central : activités LMC, la DGA Gisèle Mbwansiem en visite officielle la direction provinciale

Ça fait plus d'une année et demie qu'elle n'a pas foulé ses pieds dans la province du Kongo Central. Depuis jeudi 13 juin 2024,...

Sénat : le Bureau provisoire appelle ses membres à clarifier leur appartenance politique au plus tard le. 19 juin prochain

Le Bureau provisoire du Sénat congolais, par l'entremise de son rapporteur, Ivan Kazadi, appelle ses membres, les élus, à clarifier leur appartenance politique. Il...

Santé : début de la campagne de vaccination contre la poliomyélite à Kinshasa

La vaccination contre la poliomyélite des enfants de 0 à 59 mois a débuté ce jeudi 13 juin 2024 sur toute l’étendue de le...

RDC : « Impunité zéro », cette nouvelle ligne droite de la justice congolaise sous Constant Mutamba

C'est sous le signe de «l'impunité zéro afin de restaurer la justice distributive", que le nouveau patron de la Justice en République Démocratique du...

RDC : Peter Kazadi quitte le ministère de l’intérieur avec la conviction d’avoir défendu valablement sa patrie

Tranquille, calme, le Vice-premier ministre, et désormais ministre honoraire de l'Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, Peter Kazadi Kankonde, s'est montré plutôt légaliste, en passant...

Lubumbashi : plus de 2000 personnes prennent part à la 19è édition de la DRC Mining Week ouverte mercredi

Ouverture ce mercredi 12 juin à Lubumbashi, des travaux de la 19e édition de la ‘DRC Mining week’, entendez par là, (semaine minière de...

Articles récents