back to top

RDC : élections 2023, face à Hadge Lahbib, les candidats à la présidentielle préviennent contre une nouvelle farce électoral

Dans le but de se rendre compte du processus électoral en cours en RDC, la ministre belge des Affaires étrangères, Hadja Lahbib, s’est entretenue le week-end dernier avec les candidats à la présidentielle de décembre 2023, tous issus de l’Opposition.

Martin Fayulu, Delly Sesanga, Matata Ponyo et Olivier Kamitatu, ont devant la patronne de la diplomatie belge, présenté leurs inquiétudes quant à la probité du processus d’enregistrement des électeurs. Malgré tout, ils ont dit espérer que les élections se tiendront, comme prévu, le 20 décembre prochain.

« Rencontre avec des candidats à la présidentielle en RD Congo. S’ils émettent des doutes quant à la probité du processus d’enregistrement des électeurs, ils espèrent malgré tout que les élections se tiendront, comme prévu, le 20 décembre prochain », a écrit sur son compte Twitter, la ministre belge des affaires étrangères.

S’exprimant de son côté sur Instagram quelques heures après les échanges avec Hadja, Olivier Kamitatu a retracé les évènements de l’opposition depuis 2013.

« De juin 2016, au sortir de la grand messe de l’Opposition à Genval, à février 2013, sept années ont passé! Des amis nous ont quittés! D’autres ont tout simplement abandonné leur idéal. Mais le rêve d’un Congo apaisé, stable et en développement demeure intacte », a écrit le directeur de cabinet de Moïse Katumbi.

Et de poursuivre :

« Un autre Congo est à portée de main à condition que les Congolais aient la possibilité de se réapproprier leur destin par la tenue des élections libres, démocratiques, transparentes et inclusives. Aujourd’hui, tous les indicateurs du processus électoral sont au rouge. La sonnette d’alarme est tirée. L’optimisme de la volonté ne suffit pas pour éviter le chaos. Il appartient à chacun de prendre ses responsabilités pour épargner au Congo une nouvelle tragédie. Personne n’acceptera plus de voir une nouvelle farce électorale ».

Au terme de sa mission effectuée à Luanda et à Kinshasa la chef de la diplomatie belge a laissé entendre qu’il est donc urgent que la République démocratique du Congo se ressaisisse pour que de véritables élections puissent avoir lieu comme prévu à la fin de cette année.

Après avoir multiplié les entretiens avec des officiels et rencontré les ténors de l’Opposition ainsi que les principaux représentants de la Société civile lors de sa dernière journée à Kinshasa. Hadja a démontré que le défi est énorme, mais son sentiment a-t-elle dit, est de voir que des élections réellement démocratiques sont inimaginables dans le contexte de violence actuel.

« Il faut retrouver de la stabilité, et pour cela il est nécessaire que les principaux leaders se parlent. Tout le processus de démocratisation qui est en route en dépend », a-t-elle souligné, insistant sur le déploiement de la mission d’observation électorale de l’Union européenne, évoquant de manière claire l’éventualité d’un dialogue.

Pour les principaux représentants de la Société civile, qui ont attiré l’attention de la ministre sur les «massacres quotidiens» commis dans l’Est du pays, une amélioration de la situation doit impérativement passer par une plus forte réaction de la Communauté internationale, et des sanctions à l’égard de Kigali.

«Cette question ne dépend pas de nous», a réagi la responsable belge.

« Nous avons dénoncé les ingérences, dont celles du Rwanda au sein du M23, mais la décision relève du Conseil de sécurité des Nations unies, dont nous ne sommes pas membres. Le dossier est à l’étude. Mais avant toute chose, le gouvernement congolais doit se ressaisir et affronter les défis qui sont les siens. Pour que la voix du peuple soit entendue, il faut qu’il y ait une bonne gouvernance. La solution est ici, entre les mains du président Tshisekedi», a-t-elle conclu.

Surveillance.cd

Sur le même sujet

RDC : renforcement de collaboration, les responsables de LMC échangent avec le nouveau Ministre du Portefeuille Jean-Lucien Bussa

Quelques jours après l'investiture du nouveau Gouvernement de la RDC, une première rencontre entre le Ministre du portefeuille Jean-Lucien Bussa Tongba, les membres des...

Sénat : le sénateur Jonas Mukamba reçu chaleureusement par le Rapporteur Ivan KAZADI

Les relations sont au beau fixe entre le Bureau provisoire du Sénat et le Patriarche Jonas Mukamba Kadiata Nzemba. Mardi 18 juin 2024, en...

Entrepreneuriat des jeunes en RDC : Diambilay Business Center, une Académie d’accompagnement dans la création des entreprises

Dans le but d’accompagner les jeunes entrepreneurs congolais dans la création des entreprises, l’Académie Diambilay Business Center a organisé le 15 juin 2024 à...

Kongo-Central : Gisèle Mbwansiem assiste à l’accostage du Navire M/V Atlantic Spirit II à Boma

Arrivé à Boma le samedi 15 juin 2024, troisième étape de sa visite officielle dans la province du Kongo Central, le Directeur Général de...

DRC Mining Week à Lubumbashi : le PCA Lambert Mende Omalanga, porte-étandard de LMC devant les partenaires

Le PCA de LMC SA, l’honorable Lambert MENDE Omalanga, est depuis jeudi 13 Juin en mission de service dans la Direction Régionale Sud au...

Kongo-Central : activités LMC, la DGA Gisèle Mbwansiem en visite officielle la direction provinciale

Ça fait plus d'une année et demie qu'elle n'a pas foulé ses pieds dans la province du Kongo Central. Depuis jeudi 13 juin 2024,...

Articles récents