back to top

RDC : la dépréciation du franc congolais face au dollar américain, plusieurs causes soulevées par les économistes

Jusqu’où le franc congolais va-t-il perdre sa valeur ? Depuis des mois, la monnaie nationale fait face à la dépréciation sur le marché de change face au dollar américain. Et la situation inquiète depuis plusieurs jours.

Actuellement, un dollar se négocie désormais à 2 200 Franc contrairement au taux habituel de 2 000, bien qu’il y a quelques semaines, il était l’équivalent de 2 050 FC à la cité et 2 100 FC au centre-ville de Kinshasa.

Cette situation paralyse tant soit peu le cours normal dans différents secteurs, notamment celui de l’économie. Cependant, ce changement laisse à désirer et pousse certains Kinois à évoquer les causes liées à cette fluctuation.

Intervenant dans l’émission Actu Business sur Congo buzz tv, une chaîne émettant depuis Kinshasa, l’économiste congolais Al Kitenge stipule qu’il s’agit d’une économie dollarisée.

« Nous sommes dans un pays où il y’a deux monnaies de référence, le franc congolais qui est la monnaie nationale, et le dollar qui est à ce jour hyper dominant. Nous avons une infiltration de monnaie des partenaires frontaliers, aussi la monnaie à une géométrie très variable du fait qu’à Lubumbashi il y’a un taux différent, Goma, de Kinshasa et ce qui est grave ce que même à Kinshasa chaque commune à son propre taux de change. Cette dégradation est dûe à la grande partie de l’économie du pays qui se trouve dans l’informelle, les activités de charge y compris et cela constitue une faiblesse notoire qui laisse beaucoup d’espaces aux spectateurs. Notre monnaie occupe très peu d’espace dans les échanges commerciaux, et que nous sommes en plus de cela une économie extravertie ce qui fait que n’importe choque externe a des répercutions à l’interne tel est le cas de la COVID-19 avec des conséquences qui persistent jusqu’à ce jour, actuellement la guerre Russie-Ukraine ››, a fait savoir Al Kitenge.

Et de poursuivre :

‹‹ Le faite que notre économie est largement entre les mains des étrangers qui très malheureusement dans un passé récent ont été impliqué dans ce qu’on peut considérer aujourd’hui comme une certaine mafia institutionnalisée, et ils sont d’une telle puissance qu’aujourd’hui ils continuent à détenir le contrôle quasi total de notre économie dans leurs mains. Toutes les banques commerciales sont contrôlées par des forces extérieures.››

Patrick Mbuyi, cambiste de son état exerçant dans la commune de la Gombe, révèle que le manque de production à l’interne ainsi que le souci des commerçants à se procurer le dollar américain, serait à la base de cette dépréciation.

‹‹ Il se vit une faible production à l’interne, ce qui soumet les commerçants à l’exportation et après avoir vendu leurs marchandises, ces derniers veulent se procurer le dollar ce qui fait que beaucoup d’entre eux se rendent au près des cambistes afin de s’approvisionner, eux à leur tour leur facilite l’achat mais avec un taux imaginaire avantageux pour leur gain. Les cambistes après avoir reçu le franc congolais haussent cette fois-ci le taux afin de récupérer l’argent en dollar. Cette dépréciation est observée au début du mois lors de paiement des fonctionnaires publics et autres agents de l’État, après avoir reçu leurs salaires souhaitent épargner en dollar ainsi le taux de change n’étant pas toujours stable occasionne une forte demande de dollar sur les marchés de change ››, a-t-il expliqué.

Pour parlier à cette fluctuation qui occasionne à ce jour l’inflation, l’économiste et stratège Al Kitenge estime qu’il faudrait se pencher sur trois points essentiels :

  • Avoir un plan stratégique national qui détermine dans quelle direction nous allons, avec quelle ressource nous allons agir, comment nous déployons toutes les différentes ressources y compris les ressources humaines;
  • Avoir des plans stratégiques provinciaux, chaque province est différente des autres provinces, décliné la stratégie provinciale à la stratégie nationale mais en mettant les composantes spécifiques de la province;
  • Descendre au niveau des territoires et entités territoriales décentralisées, avoir le plan local de développement dans chaque territoire, car il a ses spécificités afin d’avoir la discipline d’exécution c’est à dire, les choses qu’on a décidé de faire, doivent être réalisées correctement.
  • « Que les politiciens changent language, un pays ne fonctionne pas avec blé social mais avec le travail », conclut-il.

De son côté, le cambiste, Mbuyi Patrick conclu en proposant que l’État exerce son pouvoir.

‹‹ En diminuant l’influence des dollars américains dans nos marchés en créant des entreprises de production au sein du pays de façon qu’on ait plus besoin d’importer. On achètera à l’interne et vice versa pour la vente, aussi que le loyer soit mis en franc congolais ››, a-t-il suggéré.

Pour rappel, la monnaie est l’unité de mesure et de la valeur des échanges commerciaux, celle-ci se veut être stable afin de propulser le secteur économique d’un pays.

Gemima Bolumbu

Sur le même sujet

Culture : le Ministère de la Culture, Arts et Patrimoines dément la participation de la RDC à la Biennale de Venise

Par le biais d'un communiqué officiel, le Ministère de la Culture, Arts et Patrimoines porte à la connaissance dela presse, des partenaires médias et...

Nord-Kivu : situation sécuritaire, la société alerte sur des nouvelles attaques

La situation sécuritaire dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC) reste très préoccupante. La société civile de la province du Nord-Kivu, qui...

Culture : concert du Dojo de Paris annulé, Zaïko Langa Langa confirme sa production du 06 juillet à Bienne

Le groupe musical cher à Jossart Nyoka Longo, Zaïko Langa Langa continue à égayer le public européen, avec la danse "Zonga sima Awa te",...

Pacification de l’Est de la RDC et coopération bilatérale : la Première Ministre échange avec certains diplomates accrédités à Kinshasa

La Première Ministre Judith Suminwa Tuluka a accordé, jeudi 20 juin 2024, une série d'audiences à des diplomates représentant le Pays-Bas, la Chine, les...

RDC : renforcement de collaboration, les responsables de LMC échangent avec le nouveau Ministre du Portefeuille Jean-Lucien Bussa

Quelques jours après l'investiture du nouveau Gouvernement de la RDC, une première rencontre entre le Ministre du portefeuille Jean-Lucien Bussa Tongba, les membres des...

Sénat : le sénateur Jonas Mukamba reçu chaleureusement par le Rapporteur Ivan KAZADI

Les relations sont au beau fixe entre le Bureau provisoire du Sénat et le Patriarche Jonas Mukamba Kadiata Nzemba. Mardi 18 juin 2024, en...

Articles récents