back to top

RDC : deux ans de Sama Lukonde à la Primature, que des points forts…

15 février 2021-15 février 2022, cela fait exactement deux ans jour pour jour que Jean-Michel Sama Lukonde est à la tête du gouvernement. Celui-ci aussitôt nommé, il s’est lancé à la fois dans les consultations et la rédaction de la première ébauche du programme de son gouvernement suivant la vision du Président de la République, Félix Tshisekedi. 24 mois après, il est encore en poste et sur le point de publier son équipe remaniée. Cet anniversaire est aussi l’occasion de dresser le bilan.

Et selon la Primature, le Premier ministre peut se flatter de son bilan. Le 15 février 2021, Jean Michel Sama Lukonde Kyenge, alors Directeur général de la Gécamines, a débarqué à la tête de la Primature congolaise à la suite de la dislocation de la coalition FCC-CACH, accusée de constituer un «blocage» pour la matérialisation de la vision du Président Félix Tshisekedi. Dans ce contexte, Sama Lukonde, aussitôt nommé, a suscité espoir de rencontrer les aspirations profondes d’un peuple miné par les souffrances diverses durant longtempts, tant son profil de «patriote, bosseur et discipliné» fait déjà saliver.

Le chef du gouvernement congolais, Jean-Michel Sama Lukonde.

Deux ans après, Sama Lukonde, qui avait promis une équipe des «Warriors» pour relever les défis coriaces, a accompli des actions vitales ayant révélé à la face du monde un homme aux épaules larges pour implémenter la vision du Chef de l’État au point que ce dernier n’a eu aucun problème pour le garder aux commandes du gouvernement. L’accroissement à plus de 30% du budget national est l’une des actions phares du PM Sama Lukonde.

En l’espace de deux ans seulement, il a fait passer le budget de 7 milliards à plus de 16 milliards de dollars américains. Un record historique ayant facilité l’adoption de ce budget à l’unanimité à l’Assemblée nationale. Ce budget, ont estimé des observateurs, est le fruit d’une politique économique rigoureuse reposant sur une vision claire, une fois de plus saluée par le Fonds monétaire international (FMI). D’ailleurs, cette lnstitution de Bretton Woods a félicité, le mardi 14 février 2023, le premier Ministre congolais pour «la performance économique de l’année 2022 qui était très résiliente».

Ce digne Fils du pays, en deux ans, a su implémenter une stratégie efficace de réduction du train de vie des institutions afin de financer les travaux d’intérêt général repris dans le Programme de développement local des 145 territoires PDL-145T. Dans le budget 2023, il a réduit de 30% le budget de fonctionnement des institutions. Ce qui va entrainer un «effet net de régression de 14,3% des frais de fonctionnement des institutions.

Sur le plan social, le PM Sama Lukonde a le mérite d’avoir augmenté de 30% le salaire des agents et fonctionnaires de l’administration publique, des policiers ainsi que des militaires ; et d’avoir revu à la baisse le taux de l’Impôt professionnel sur le revenu -IPR- passé de 15 à 30%. Le gouvernement des Warriors a marqué les esprits pour sa promptitude à intervenir en faveur des populations frappées par des calamités naturelles au bilan humain et matériel assez conséquent.

En 2021, à la suite de l’éruption volcanique du Nyiragongo, le gouvernement a distribué aux déplacés des vivres et autres produits non alimentaires à plus de 100.000 personnes en plus d’avoir mis à leur disposition des moyens de transport pour organiser et faciliter le retour de ces déplacés dans leur milieu de vie.

A Kinshasa, le Premier Ministre Sama Lukonde a substantiellement volé au secours des familles victimes des pluies diluviennes du 12 et 13 décembre dernier ayant coûté la vie à plus de 160 personnes. Ce, en leur remettant des vivres, kits hygiéniques, médicaments et autres. Grâce à l’implication personnelle du Chef du gouvernement, la Loi portant protection et promotion des droits des peuples autochtones pygmées en RD-Congo a été adoptée au Parlement. Cette Loi est entrée en vigueur le mardi 14 février 2023.

Au cours de ces deux dernières années, Sama Lukonde a réussi le pari d’insuffler une nouvelle dynamique dans la construction et/ ou la réhabilitation des infrastructures routières vitales pour l’économie du pays.

C’est ainsi que dans le cadre du projet «Kinshasa zéro trou», plus de 20 artères ont été remises en condition pour réduire l’intensité des embouteillages dans la capitale et éviter des accidents de circulation. Le gouvernement Sama a aussi été remuant dans la réalisation des travaux de lutte anti-érosive à Kinshasa, à Lomami et dans la région du Kasaï.

Dans le chapitre des élections, «l’équipe des Warriors» en arrive à financer régulièrement la CENI pour lui permettre d’organiser ses activités en temps utile et ainsi de respecter les échéances constitutionnelles.

A Sama Lukonde, l’on doit la conception du PDL-145T, cet ambitieux programme de développement à la base dont le coût est évalué à hauteur de 1,66 milliards de dollars américains. Ce projet est taillé pour donner corps au slogan-programme de la famille politique du Chef de l’Etat: «Le peuple d’abord».

A l’opposé de ces faits positifs, qui du reste ne sont pas exhaustifs, le gouvernement Sama Lukonde a fait face à d’importants défis sécuritaires ayant plombé son action. Sous son règne, des conflits inter-ethniques ont éclaté à travers le pays sous la barbe des services de sécurité qui ont du mal à les mater.

A Kwamouth, par exemple, le conflit entre les Teke et les Yaka a fait une centaine de morts. A l’Est du pays, l’activisme des groupes armés, notamment le M23, et les attaques à la bombe ont connu des proportions inquiétantes en dépit de l’instauration, depuis bientôt deux ans, de la mesure de l’état de siège et du déploiement de la Force régionale de l’EAC l’année dernière.

De quoi donner des zèles aux organisations de la société civile et mouvements citoyens pour exiger la fin de l’état de siège et le départ de la Force régionale de l’EAC, accusée de «complaisance vis-à-vis des rebelles du M23»

Surveillance.cd

Sur le même sujet

Pacification de l’Est de la RDC et coopération bilatérale : la Première Ministre échange avec certains diplomates accrédités à Kinshasa

La Première Ministre Judith Suminwa Tuluka a accordé, jeudi 20 juin 2024, une série d'audiences à des diplomates représentant le Pays-Bas, la Chine, les...

RDC : renforcement de collaboration, les responsables de LMC échangent avec le nouveau Ministre du Portefeuille Jean-Lucien Bussa

Quelques jours après l'investiture du nouveau Gouvernement de la RDC, une première rencontre entre le Ministre du portefeuille Jean-Lucien Bussa Tongba, les membres des...

Sénat : le sénateur Jonas Mukamba reçu chaleureusement par le Rapporteur Ivan KAZADI

Les relations sont au beau fixe entre le Bureau provisoire du Sénat et le Patriarche Jonas Mukamba Kadiata Nzemba. Mardi 18 juin 2024, en...

Entrepreneuriat des jeunes en RDC : Diambilay Business Center, une Académie d’accompagnement dans la création des entreprises

Dans le but d’accompagner les jeunes entrepreneurs congolais dans la création des entreprises, l’Académie Diambilay Business Center a organisé le 15 juin 2024 à...

Kongo-Central : Gisèle Mbwansiem assiste à l’accostage du Navire M/V Atlantic Spirit II à Boma

Arrivé à Boma le samedi 15 juin 2024, troisième étape de sa visite officielle dans la province du Kongo Central, le Directeur Général de...

DRC Mining Week à Lubumbashi : le PCA Lambert Mende Omalanga, porte-étandard de LMC devant les partenaires

Le PCA de LMC SA, l’honorable Lambert MENDE Omalanga, est depuis jeudi 13 Juin en mission de service dans la Direction Régionale Sud au...

Articles récents