back to top

Football RDC : la FECOFA préfère ses primes à la relance du championnat

Révélations troublantes à la Fédération congolaise de football association -FECOFA- où le Comité exécutif -Comex- a tenté de se partager USD 1,7 million versés par la Fédération internationale de football association -FIFA- comme quote-part des droits télé du dernier mondial.

Selon les informations de la Confédération africaine de football (CAF) qui a adressé un recadrage désobligeant à la FECOFA, une bonne partie de ces fonds seraient en passe de prendre la direction des poches des individus au lieu de servir au développement du football et à la reprise du championnat arrêté par manque des moyens. Dans son courrier de mise en garde transmis le 10 février, la CAF a dénoncé des «marchandages entre les ligues et les autres parties prenantes» sur cette enveloppe de la FIFA.

La CAF a pointé, dans cette sale besogne, certains membres de la FECOFA, «jusqu’à ses plus hautes instances» qui s’évertuent «tout bonnement à se partager cet argent» avec la bénédiction des membres du Comité exécutif, «pas étranger à la pagaille qui règne». Pour la CAF, la donne est claire: «la somme ne peut servir de bonus ni aux membres du Comex, ni à quiconque». Réagissant à la mise en garde de la CAF, la FECOFA a évoqué de «fausses informations» transmises au SG de la CAF «dans l’intention de nuire à la FECOFA».

Selon Belge Situtala, SG de la FECOFA, le Comité exécutif a décidé de la destination des fonds depuis octobre, soit bien avant de les recevoir. Etrange! Les fonds auraient été orientés vers des projets de développement en plus des primes reversés aux membres du Comité exécutif en attente d’être payés. A en croire Belge Situtala, les fonds ont été gérés de manière «orthodoxe» et les sélections U15, U17 et U20 ont été prises en charge. «La LINAFOOT, la LINAFF et la LINAFJ ont également reçu les fonds», a expliqué Belge Situtala, refusant au passage toute «directive d’utilisation» pour l’utilisation de ces fonds «propres aux associations nationales». Double bémol.

D’abord, la LINAFOOT a récemment avoué être dans l’incapacité de poursuivre ses championnats de première et deuxième division par manque des moyens. Ensuite, Situtala semble avoir oublié un détail en réclamant l’autonomie de gestion dans un contexte où la FECOFA est sous tutelle de la CAF et de la FIFA depuis décembre 2021 après un constat des «dysfonctionnements». Une réalité que ne se prive pas d’ailleurs de rappeler la CAF dans son courrier: «En l’état, il revient aux délégués CAF FIFA de libérer les fonds dédiés au développement du football conformément à la réglementation applicable, et ils n’ont de comptes à rendre qu’à la FIFA et à la CAF.

Ils peuvent recevoir des propositions mais ne reçoivent des instructions stratégiques que ces deux institutions». L’instance faitière du football africain a insisté sur la priorité de rénover le Centre technique Kurara Mpova dans un état médiéval malgré les multiples financements reçus. Enfonçant le clou, un cadre de la CAF a remis une couche, balayant d’un revers de la main les arguments de Situtala et de la FECOFA. «Les 11 membres du Comité exécutif de la FECOFA veulent 220.000 dollars des primes pour eux, 110.000 pour les 11 patrons des ligues et seulement, et après pression, 200.000 pour la reprise de la LINAFOOT.

La FECOFA privilégie les primes de ses bonzes au détriment des projets sportifs. D’où le refus CAF», a riposté ce cadre de la CAF qui affirme détenir des mails à ce sujet. «Les membres du Comex ont préféré saisir la FIFA et la CAF pour poser avant tout le problème de leurs primes. Rien de sérieux et de concret concernant les projets sportifs. Voyez vous-même combien ils proposent pour la relance du championnat national.

Ils veulent que les instances internationales les prennent au sérieux alors que ces fonds doivent servir essentiellement à des projets destinés au développement du football», conclut-il. L’affaire fait jaser dans les milieux sportifs où l’on pointe un «problème d’hommes à la FECOFA» avec cette «nouvelle frappe» alors que «le championnat peine à reprendre». Sur Twitter, un internaute a salué la vigilance de la CAF face à une tentative «d’arnaque à l’anglaise» à la FECOFA. «Bravo à la CAF de remettre les pendules à l’heure et de montrer à quel point ce pays est dirigé par des minables et des immorales», a tweeté Alphonse Kimpasa.

AfricaNews via Surveillance.cd

Sur le même sujet

Kongo-Central : activités LMC, la DGA Gisèle Mbwansiem en visite officielle la direction provinciale

Ça fait plus d'une année et demie qu'elle n'a pas foulé ses pieds dans la province du Kongo Central. Depuis jeudi 13 juin 2024,...

Sénat : le Bureau provisoire appelle ses membres à clarifier leur appartenance politique au plus tard le. 19 juin prochain

Le Bureau provisoire du Sénat congolais, par l'entremise de son rapporteur, Ivan Kazadi, appelle ses membres, les élus, à clarifier leur appartenance politique. Il...

Santé : début de la campagne de vaccination contre la poliomyélite à Kinshasa

La vaccination contre la poliomyélite des enfants de 0 à 59 mois a débuté ce jeudi 13 juin 2024 sur toute l’étendue de le...

RDC : « Impunité zéro », cette nouvelle ligne droite de la justice congolaise sous Constant Mutamba

C'est sous le signe de «l'impunité zéro afin de restaurer la justice distributive", que le nouveau patron de la Justice en République Démocratique du...

RDC : Peter Kazadi quitte le ministère de l’intérieur avec la conviction d’avoir défendu valablement sa patrie

Tranquille, calme, le Vice-premier ministre, et désormais ministre honoraire de l'Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, Peter Kazadi Kankonde, s'est montré plutôt légaliste, en passant...

Lubumbashi : plus de 2000 personnes prennent part à la 19è édition de la DRC Mining Week ouverte mercredi

Ouverture ce mercredi 12 juin à Lubumbashi, des travaux de la 19e édition de la ‘DRC Mining week’, entendez par là, (semaine minière de...

Articles récents