back to top

RDC : 27 millions US$ soutirés de la Gécamines pour sauver Afriland

La dernière réunion du Conseil des ministres, tenue le 24 février 2023, a eu tort de se féliciter du redressement progressif d’Afriland first Bank. La banque fait partie des personnes physiques et morales qui ont joui et jouissent du régime de péculat à la Gécamines.

Une caisse de jouissance ! Un bien sans maître ! Une vache à lait, des qualificatifs forts manquent pour désigner à quoi servaient toujours les caisses de la Gécamines quand la coalition FCC/ CACH se fissurait avant de voler en éclats en 2021. Entre 2019 et 2020, la Gécamines a été dans des transactions ténébreuses, sans aucun soubassement notamment avec la banque Afriland.

La Gécamines a, entre autres, remboursé 20 millions de dollars en 2019 puis 7 millions en 2020 à la banque alors que les limiers du secrétariat général de l’ITIE n’ont pu établir la moindre trace de l’emprunt sollicité par la Gécamines auprès d’Afriland. Le rapport thématique sur le renforcement des divulgations des entreprises publiques du secteur extractif de la RDC, exercices 2019-2020, fait mention de “l’absence des informations sur la nature de la dette, le montant, la date d’octroi, l’échéance de remboursement, le taux d’intérêt, les garanties données”. RAS, rien à signaler donc pourtant la Gécamines qui est restée à 100% gérée par les mandataires FCC dont le tout puissant PCA, Albert Yuma Mulimbu, a quand même versé 27 millions de dollars à une banque en pleine banqueroute.

Quoique bénéficiaire d’un remboursement reposant sur un emprunt imaginaire, Afriland First Bank a finalement été mise sous administration par la Banque centrale. Le Comité de stabilité financière s’est réjoui, selon le compte-rendu de la réunion du Conseil des ministres du 24 février 2023, “du fait que la décision de mettre cet établissement de crédit sous administration provisoire a permis de stabiliser sa situation financière, de protéger les épargnants et de préserver la stabilité du secteur dans son ensemble”. Le Comité de stabilité financière a aussi noté, avec satisfaction, que le Comité d’administration provisoire mis en place à Afriland First Bank a pris fin au bout de la période règlementaire, avec la production d’un Plan de redressement de la banque qui a été approuvé par la Banque centrale du Congo, lit-on dans le compte-rendu du gouvernement.

Le Comité a recommandé que la restructuration et le redressement de la banque se poursuivent sereinement, sous la conduite du Commissaire à la résolution mis en place par la Banque centrale du Congo, conformément à la nouvelle loi bancaire. Dans la mouvance de la société civile, des voix s’élèvent pour exiger que lumière soit faite sur les 27 millions de dollars que la Gécamines a, sans justification, versés à Afriland first Bank. Pourtant, la banque n’est pas la seule institution à bénéficier avec autant de facilité et de légèreté de l’argent de la Gécamines, particulièrement entre 2019 et 2020.

Il y a aussi la controversée société Trafiguira. “Aucune information fournie sur la nature de la transaction. Il a cependant été fait mention d’une addition et d’un remboursement en 2019 pour les mêmes montants, 20 millions de dollars en capital et 1.184.935 de dollars d’intérêts”, lit-on dans le rapport thématique sur le renforcement des divulgations des entreprises publiques du secteur extractif de la RDC.

Autres remboursements sans emprunts, 109 millions de dollars au bénéfice d’une entreprise visiblement chinoise, Huayou, en 2019. Les états financiers de la Gécamines ne renseignent pas sur cet emprunt, ni le montant, ni le taux d’intérêt, ni non plus l’échéance de remboursement. La Gécamines a aussi fait affaires avec la firme ECGD. Selon le rapport thématique sur le renforcement des divulgations des entreprises publiques du secteur extractif de la RDC, exercices 2019-2020, le prêt de 15.000.000 € contracté par la Gécamines était destiné à acquérir un avion Jet-stream Super 31, des pièces de rechange et la construction d’un module de filtration des gangues aux usines de Shituru. Convenu en 1989, ce contrat de prêt n’était assorti d’une garantie distinctement établie, encore moins d’un taux d’intérêt officiellement convenu. Toutefois, le délai de remboursement est de 10 semestrialités. Mais selon les états financiers 2021 de la Gécamines, il a été mentionné que ECGD appelé aussi UK Export Finance (UKEF), a estimé que les arriérés dus par Gécamines SA étaient irrécouvrables. En janvier 2013, son comité de crédit a accepté de soumettre ces arriérés à l’Abandonned Recovery Action, qui a annulé l’intégralité de la dette en 2021. Curieusement, dans les livres du géant minier congolais, il est rapporté que le passif afférent à cette dette s’élève à 44 millions USD en fin 2019 et 46 millions USD en fin 2020. Et l’apurement de la dette en 2021 a donné lieu à la comptabilisation d’un produit, dont le montant n’a pas été identifié dans les états financiers 2021, selon le rapport du secrétariat exécutif de l’ITIE qui naturellement tient à avoir accès à l’accord final de l’apurement final, à la garantie donnée, le taux d’intérêt, etc,.

Ben AKILI via Surveillance.cd

Sur le même sujet

Pacification de l’Est de la RDC et coopération bilatérale : la Première Ministre échange avec certains diplomates accrédités à Kinshasa

La Première Ministre Judith Suminwa Tuluka a accordé, jeudi 20 juin 2024, une série d'audiences à des diplomates représentant le Pays-Bas, la Chine, les...

RDC : renforcement de collaboration, les responsables de LMC échangent avec le nouveau Ministre du Portefeuille Jean-Lucien Bussa

Quelques jours après l'investiture du nouveau Gouvernement de la RDC, une première rencontre entre le Ministre du portefeuille Jean-Lucien Bussa Tongba, les membres des...

Sénat : le sénateur Jonas Mukamba reçu chaleureusement par le Rapporteur Ivan KAZADI

Les relations sont au beau fixe entre le Bureau provisoire du Sénat et le Patriarche Jonas Mukamba Kadiata Nzemba. Mardi 18 juin 2024, en...

Entrepreneuriat des jeunes en RDC : Diambilay Business Center, une Académie d’accompagnement dans la création des entreprises

Dans le but d’accompagner les jeunes entrepreneurs congolais dans la création des entreprises, l’Académie Diambilay Business Center a organisé le 15 juin 2024 à...

Kongo-Central : Gisèle Mbwansiem assiste à l’accostage du Navire M/V Atlantic Spirit II à Boma

Arrivé à Boma le samedi 15 juin 2024, troisième étape de sa visite officielle dans la province du Kongo Central, le Directeur Général de...

DRC Mining Week à Lubumbashi : le PCA Lambert Mende Omalanga, porte-étandard de LMC devant les partenaires

Le PCA de LMC SA, l’honorable Lambert MENDE Omalanga, est depuis jeudi 13 Juin en mission de service dans la Direction Régionale Sud au...

Articles récents