back to top

RDC : retrait du M23 à l’Est, Georges Kapiamba attend voir la concrétisation sur le terrain

Le président de l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ), reste rationaliste et attend voir la concrétisation du retrait des rebelles du M23 de toutes les localités occupées dans la partie Est du pays.

Georges Kapiamba l’a dit lors d’une interview qu’il a accordée à la rédaction de Surveillance.cd, alors que le M23 publiait son communiqué rendu public ce mardi 07 mars, dans lequel le mouvement annonçait le cessez-le-feu effectif qui devrait entrer en vigueur à la même date à 12h00’ et qui sollicite un dialogue direct avec le gouvernement de Kinshasa.

« Nous attendons voir cela, les militaires de M23 qui agissent sous support de l’armée rwandaise commencer à faire le retrait de toutes les zones occupées. Faire une déclaration n’est suffit pas », a déclaré Georges Kapiamba.

Fort réputé par ses méthodes de violation d’accords, le M23 n’inspire nullement confiance jusque-là. Rappelons que depuis le début des négociations des pays de la sous-région pour restaurer la paix dans la partie Est de la République Démocratique du Congo, le gouvernement de Kinshasa s’est montré intransigeant contre tout dialogue direct avec le M23. Reste à savoir si Kinshasa demeurera ferme ou cédera cette fois-ci à la proposition du dialogue; à un futur très proche le temps le dira.

Le processus électoral est déjà lancé, mais une est vraie qu’avec la persistance de cette crise sécuritaire, retarderait l’organisation des élections dans le délai constitutionnel. Déjà, le président de la République a émis l’a dit le week-end craignant que cette situation sécuritaire n’impacte pas sur le scrutin de décembre.

Pour Georges Kapiamba, il serait mieux de multiplier beaucoup de stratégies pour que le processus électoral en cours soit véritablement respecté.

« Le gouvernement doit travailler afin que le processus soit respecté. Les élections doivent avoir lieu. Comme le M23 a annoncé un cessez-le-feu, nous espérons que d’ici quelques jours ils vont commencer à se retirer. Et s’il n’y a pas de retrait, nous demanderons au monde entier de prendre des sanctions draconiennes contre les responsables de cette crise et le Rwanda ainsi que les dirigeants rwandais et cette combinaison permettrait à ce que les déplacés rentrent dans leurs milieux respectifs, et que le processus électoral se déroule aussi dans les trois territoires et les élections pourraient se faire sur toute l’étendue nationale », a-t-il ajouté.

Il sied de rappeler que durant la visite de Emmanuel Macron à Kinshasa, le Président français avait affirmé qu’il y aurait des sanctions contre le M23, en cas de non respect de l’accord.

Jacques Munene

Sur le même sujet

RDC : renforcement de collaboration, les responsables de LMC échangent avec le nouveau Ministre du Portefeuille Jean-Lucien Bussa

Quelques jours après l'investiture du nouveau Gouvernement de la RDC, une première rencontre entre le Ministre du portefeuille Jean-Lucien Bussa Tongba, les membres des...

Sénat : le sénateur Jonas Mukamba reçu chaleureusement par le Rapporteur Ivan KAZADI

Les relations sont au beau fixe entre le Bureau provisoire du Sénat et le Patriarche Jonas Mukamba Kadiata Nzemba. Mardi 18 juin 2024, en...

Entrepreneuriat des jeunes en RDC : Diambilay Business Center, une Académie d’accompagnement dans la création des entreprises

Dans le but d’accompagner les jeunes entrepreneurs congolais dans la création des entreprises, l’Académie Diambilay Business Center a organisé le 15 juin 2024 à...

Kongo-Central : Gisèle Mbwansiem assiste à l’accostage du Navire M/V Atlantic Spirit II à Boma

Arrivé à Boma le samedi 15 juin 2024, troisième étape de sa visite officielle dans la province du Kongo Central, le Directeur Général de...

DRC Mining Week à Lubumbashi : le PCA Lambert Mende Omalanga, porte-étandard de LMC devant les partenaires

Le PCA de LMC SA, l’honorable Lambert MENDE Omalanga, est depuis jeudi 13 Juin en mission de service dans la Direction Régionale Sud au...

Kongo-Central : activités LMC, la DGA Gisèle Mbwansiem en visite officielle la direction provinciale

Ça fait plus d'une année et demie qu'elle n'a pas foulé ses pieds dans la province du Kongo Central. Depuis jeudi 13 juin 2024,...

Articles récents