back to top

Kasaï-Oriental : Copernic Kabeya, ‘’De la lutte citoyenne à la lutte politique’’

C’est après plus de 7 ans de lutte citoyenne au sein du mouvement citoyen de la République Démocratique du Congo «Lutte pour le Changement» (LUCHA-RDC), lequel militait pour l’avènement d’un Congo nouveau, un Congo uni, fort et prosper, que Copernic Kabeya a décidé de changer le cap.

Pourtant, c’était avec engagement et détermination que cet ancien activiste de lutte pour le changement a mené ce combat avec ses amis de lutte au prix d’arrestations arbitraires, des enlèvements, de tortures. Ce dernier a participé plusieurs fois aux manifestations, plaidoyers, lobbying à la limite de leurs forces et pour l’heure a-t-il dit, la lutte continue car ils sont arrivés à un certain niveau pour porter une pierre d’édifice à la reconstruction de la RDC en général et plus particulièrement celle de la province du Kasaï-Oriental.

Au cours d’un point de presse animé à Mbuji-Mayi, M. Kabeya Kanda a fait savoir que l’on se plaint de détournement de derniers publics et d’autres bévues surtout de la manière dont la province est gérée à tout le niveau; maintenant a-t-il estimé, il est temps de corriger les erreurs des ainés qui se sont manifestées dans l’inaction et la non productivité des élus du peuple au sein du parlement.

« C’est bien de dénoncer, de marcher, de mener de plaidoyer et lobbying et de tenir des longs discours émotifs et alambiqués mais nous le savons tous que dire à un voleur qu’il a développé une technique sophistiquée du vol ou qu’il est devenu un grand méchant voleur, n’anime en lui aucun sentiment de compassion ou de culpabilité mais plutôt un sentiment d’orgueil et d’arrogance et d’ailleurs entendre cela de ses victimes est pour lui un grand compliment. Dans ce contexte, nous sommes tous d’accord qu’il faut le changement de la classe politique actuelle qui a démontré ses limites, mais la question reste de savoir avec qui ce renouvellement peut-il avoir lieu ? Est-ce qu’avec la diaspora qui ne cesse de revenir dans la province juste pendant la période électorale avec des dons, des pagnes, tricots, fondations juste pour s’attirer de la compassion afin d’avoir la chance d’être élu ou nommé dans les postes de responsabilité et ils vont continuer leur vie ailleurs ? Est-ce qu’avec des gens vivant en province sans valeurs ni principes, non préparer et qui ne connaissent pas les vrais problèmes de la province ? L’heure est grave et notre destin commun est en péril si nous nous laissons influencer sans prendre conscience de notre responsabilité citoyenne et les générations futures nous reprocheront de complicité coupable. Après plusieurs réflexions, j’ai compris qu’il est temps d’entrer en politique et de faire la politique autrement. Mon credo reste qu’en face d’une injustice se taire c’est être complice », a déclaré Cpernic Kabeya.

Et d’ajouter :

« Les valeurs et principes que j’ai acquis tout au long de mon combat citoyen me permettront de mettre l’intérêt général, la justice sociale et distributive le socle de mon combat politique. Notre province a aujourd’hui besoin d’hommes et des femmes qui ont à cœur et à l’esprit le bien-être de sa population au-delà de toute considération politicienne. Nous pouvons nous battre pour être de modèles politiques à côté de Patrice Emery Lumumba, Thomas Sankara, Etienne Tshisekedi sur qui nos enfants, nos petits enfants pourront s’inspirer. »

Pour l’heure, Copernic Kabeya reste dubitatif quant au choix du parti politique dans lequel il va évoluer. Toutes fois promet-il, c’est après des études minutieuses qu’il pourra se décider pour enfin opérer un bon choix pour un parti digne de son nom et qui met les intérêts de l’homme au centre de ses actions. Comme pouvait le dire Paulo Coelho : « L’être humain a deux problèmes : le premier c’est de savoir quand commencer et le second c’est de savoir quand terminer ».

Clarisse Mbiya

Sur le même sujet

Culture : le Ministère de la Culture, Arts et Patrimoines dément la participation de la RDC à la Biennale de Venise

Par le biais d'un communiqué officiel, le Ministère de la Culture, Arts et Patrimoines porte à la connaissance dela presse, des partenaires médias et...

Nord-Kivu : situation sécuritaire, la société alerte sur des nouvelles attaques

La situation sécuritaire dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC) reste très préoccupante. La société civile de la province du Nord-Kivu, qui...

Culture : concert du Dojo de Paris annulé, Zaïko Langa Langa confirme sa production du 06 juillet à Bienne

Le groupe musical cher à Jossart Nyoka Longo, Zaïko Langa Langa continue à égayer le public européen, avec la danse "Zonga sima Awa te",...

Pacification de l’Est de la RDC et coopération bilatérale : la Première Ministre échange avec certains diplomates accrédités à Kinshasa

La Première Ministre Judith Suminwa Tuluka a accordé, jeudi 20 juin 2024, une série d'audiences à des diplomates représentant le Pays-Bas, la Chine, les...

RDC : renforcement de collaboration, les responsables de LMC échangent avec le nouveau Ministre du Portefeuille Jean-Lucien Bussa

Quelques jours après l'investiture du nouveau Gouvernement de la RDC, une première rencontre entre le Ministre du portefeuille Jean-Lucien Bussa Tongba, les membres des...

Sénat : le sénateur Jonas Mukamba reçu chaleureusement par le Rapporteur Ivan KAZADI

Les relations sont au beau fixe entre le Bureau provisoire du Sénat et le Patriarche Jonas Mukamba Kadiata Nzemba. Mardi 18 juin 2024, en...

Articles récents