back to top

RDC : 9ème jeux de la francophonie, les travaux d’infrastructures en phase de finition à Kinshasa

Le gouvernement congolais et le comité organisateur des 9e jeux de la francophonie ont rassuré l’opinion ce lundi 10 avril 2023, sur la fin imminente des travaux des infrastructures qui vont accueillir les athlètes pour la tenue effective de ce grand rendez-vous dont les dates sont fixées du 28 juillet au 06 août 2023.

Toutes les infrastructures seront prêtes pour les 9e jeux de la francophonie, car elles sont déjà dans la phase de finition avant leur livraison au Comité national d’organisation de ces jeux. C’est le constat fait par le président de la République Félix Tshisekedi et les membres du Comité national de l’organisation de 9ejeux de la francophonie, dans une tournée d’inspection des travaux des infrastructures, organisée le samedi 08 avril dernier. C’est ce qui ressort du briefing qu’ont animé Isidore Kwanja, président du comité national d’organisation de ces jeux et Patrick Muyaya, ministre de la communication et médias, et porte-parole du gouvernement, ce lundi 10 avril 2023 dans la soirée.

C’est une première pour la RDC, d’organiser ce genre d’événements en accueillant plusieurs athlètes venus de plusieurs pays du monde. Déjà 39 pays se sont enregistrés pour participer à ces IXe Jeux de la francophonie. Cet événement à portée mondiale va permettre à la République Démocratique du Congo, pays organisateur, d’avoir une expertise dans les grands événements, et également servir de vitrine pour vendre une autre image de la RDC dans le monde, sans pour autant occulter les atrocités dont sont victimes les populations de l’Est du pays depuis plusieurs années.

D’après Isidore Kwanja, président du comité national des jeux, ces derniers auront deux parties, c’est-à-dire la partie sportive et culturelle. Il y aura 9 activités sportives et 11 culturelles. Ces jeux qui vont se dérouler en RDC, offrent aussi une opportunité au pays d’acquérir les infrastructures qui permettront aux jeunes de développer leurs talents dans plusieurs disciplines.

‹‹ Toutes ces infrastructures sont des lègues qui vont rester pour des générations futures et la jeunesse congolaise. C’est vraiment un évènement important pour notre pays. Pourquoi, parce que nous n’avons pas eu l’occasion d’organiser de tels événements. Et cet événement va permettre à ce que le pays puisse avoir, non seulement l’expertise mais aussi les infrastructures pour organiser d’autres événements. Prochainement si nous voulons organiser la compétition africaine de basketball, nous n’aurons plus à construire les infrastructures. Nous allons utiliser les trois que nous avons construits dans le cadre des Jeux de la Francophonie. C’est vraiment une opportunité non seulement sur le plan infrastructurel parce qu’après les Jeux le pays va avoir suffisamment des infrastructures sportives pour la jeunesse, mais aussi sur le plan diplomatique ça sera une bonne opportunité pour que la RDC soit vue à travers le monde sous un autre regard ››, a déclaré Isidore Kwanja.

Pour Patrick Muyaya, la visite du président effectuée sur différents sites était pour se rassurer de la bonne évolution des travaux des infrastructures car le délai approche et les dates de jeux approchent à grand pas. Et aussi, à travers ces jeux, c’est une occasion pour la RDC de se faire valoir au monde.

‹‹ Le plus urgent aujourd’hui, et c’est ça même le sens de la visite du Président de la République, c’était pour se rassurer que tout se déroule plutôt comme prévu et que nous pouvons respecter le délai malgré toutes les contraintes qu’il y a eu. Le principe que je voudrais que tout le monde puisse garder, ce que même lorsque nous avons organisé la visite du Pape, tout ce qui se fera dans le cadre de l’organisation des Jeux doit rester en héritage. Ça veut dire que les Jeux vont durer 10 jours, mais à l’Unikin par exemple, les gens vont hériter d’une piscine olympique de 55 mètres de longueur et de 4 mètres de hauteur. Nous avons eu l’occasion de les visiter avec les journalistes ici, c’est impressionnant. Ils auront un espace sportif bien en place et je pense, c’est aussi un des éléments qui permettra de rencontrer l’objectif du président de la République, qui est celui de concourir à la bonne formation des jeunes », a dit Patrick Muyaya.

Notons que 5000 athlètes sont attendus pour ces jeux, parmi lesquels 45 artistes et 500 athlètes congolais qui vont représenter le pays. Le coût total de l’organisation de ces Jeux est estimé à près de 700 millions d’euros, c’est la somme prévue pour construire et moderniser les infrastructures pouvant accueillir les athlètes et autres invités de marque.

Plusieurs sites sont retenus pour le déroulement de ces Jeux, entre autres, le Palais du peuple, l’université de Kinshasa ainsi que l’université nationale pédagogique. Chaque pays participant est obligé de verser 400 euros pour chaque participant en dehors de sa contribution dont le montant est fixé par le comité d’organisation.

Ben AKILI

Sur le même sujet

Pacification de l’Est de la RDC et coopération bilatérale : la Première Ministre échange avec certains diplomates accrédités à Kinshasa

La Première Ministre Judith Suminwa Tuluka a accordé, jeudi 20 juin 2024, une série d'audiences à des diplomates représentant le Pays-Bas, la Chine, les...

Sénat : le sénateur Jonas Mukamba reçu chaleureusement par le Rapporteur Ivan KAZADI

Les relations sont au beau fixe entre le Bureau provisoire du Sénat et le Patriarche Jonas Mukamba Kadiata Nzemba. Mardi 18 juin 2024, en...

Sénat : le Bureau provisoire appelle ses membres à clarifier leur appartenance politique au plus tard le. 19 juin prochain

Le Bureau provisoire du Sénat congolais, par l'entremise de son rapporteur, Ivan Kazadi, appelle ses membres, les élus, à clarifier leur appartenance politique. Il...

RDC : Peter Kazadi quitte le ministère de l’intérieur avec la conviction d’avoir défendu valablement sa patrie

Tranquille, calme, le Vice-premier ministre, et désormais ministre honoraire de l'Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, Peter Kazadi Kankonde, s'est montré plutôt légaliste, en passant...

RDC : l’immoralité et la délinquance dans les médias et les réseaux sociaux, le CSAC promet de traquer tous les commanditaires

Le conseil supérieur de l'audiovisuel visuel et de la communication, une des institutions d'appui à la démocratie en République démocratique du Congo s'en va...

RDC : Judith Suminwa a pris officiellement ses fonctions ce mercredi 12 juin 2024

Quelques heures seulement après l’investiture de son gouvernement par l’Assemblée nationale aux petites heures de matinée de ce mercredi 12 juin, la Première Ministre...

Articles récents