back to top

Gaz et pétrole : l’Afrique lance une banque dédiée d’ici fin 2023

Pour financer les projets des secteurs du gaz et du pétrole, l’Afrique va lancer une banque dédiée d’ici fin 2023. C’est ce à quoi s’attèlent l’Organisation des producteurs de pétrole africains (APPO) et la Banque africaine d’import-export (Afreximbank). Les deux organisations ont signé un accord portant sur la création d’une banque africaine de l’énergie en mai 2022. L’annonce est du site d’information Pulse Nigeria qui citait le secrétaire général de l’APPO, Omar Farouk Ibrahim.

Ce dernier indique que la banque que mettent en place les pays membres de l’APPO et Afreximbank va réduire les besoins en financements étrangers. La banque de l’énergie va combler le manque de financements consécutif au retrait des investisseurs étrangers dans les énergies fossiles.  Ils excipient « des exigences liées à la lutte contre le changement climatique et à la transition énergétique ».

En effet, durant la COP 26 à Glasgow, plusieurs pays développés et institutions financières internationales avaient décidé de ne plus financer des projets d’énergies fossiles en Afrique. Question de contribuer à atteindre les objectifs de l’Accord de Paris sur le changement climatique, relatifs à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Dans le même temps, de nombreux dirigeants et experts africains plaidaient pour une transition énergétique sur 20 ou 30 ans. Ce, au nom de la justice climatique. Et dans un contexte où le continent ne produit qu’environ 3% des gaz à effet de serre à l’échelle mondiale.

Sur l’état d’avancement du processus de création d’une banque sur le gaz et le pétrole en Afrique, Omar Farouk Ibrahim précise qu’« il a atteint un niveau avancé ». Reste à définir le pays qui va abriter son siège. Selon, « la décision y relative et la date exacte de son lancement seront bientôt connues».

Pour rappel, la banque africaine va voir le jour alors que, sur le continent, plus de 600 millions de personnes n’ont toujours pas accès à l’électricité. Et que 900 millions n’ont pas encore accès à des solutions de cuisson propres.

Hugues Mulumba

Sur le même sujet

RDC : clôture du séminaire gouvernemental : le Président Félix Tshisekedi appelle les membres du gouvernement d’être pragmatiques et l’obtenir des résultats

La Première Ministre Judith Suminwa Tuluka a prononcé le discours du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, à l'occasion de la clôture des...

RDC : séminaire du gouvernement, la Première Ministre rappelle à son équipe son rôle de travailler pour répondre aux aspirations du peuple

La Première Ministre Judith Suminwa Tuluka, a exposé, lundi 22 juillet 2024, sur l’implémentation du Programme d’Actions du Gouvernement à l’occasion du début effectif...

Justice : avec le retour à Kinshasa de Nicolas Kazadi, les Congolais attendent avec fermeté le procès lampadaires et forages

Parmi les autorités congolaises citées dans le détournement et de surfacturation liés aux projets de lampadaires et forages, Nicolas Kazadi, l’ex- ministre des Finances,...

RDC : Constant Mutamba annonce l’ouverture d’un procès public contre Corneille Nangaa, ce mercredi 24 juillet

Le Ministre d'État, ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Me. Constant Mutamba, annonce l’ouverture d’un procès public contre Corneille Nangaa à partir...

Séminaire Gouvernemental : « Votre rôle est crucial pour assurer une gouvernance efficace et orientée vers les résultats… »(Félix Tshisekedi)

Le président de la République, Félix Tshisekedi a procédé à l'ouverture des travaux du séminaire gouvernemental, dimanche 21 juillet au Palais de la Nation...

RDC : le Dr Roger Kamba échange avec une délégation d’investisseurs conduite par le Dr Lohanga Konga pour l’éclosion de secteurs clés

Dans l'optique de faire de la République démocratique du Congo (RDC) un paradis terrestre retrouvé, comme prédit par Dieu, le créateur, il y a...

Articles récents