back to top

Beni : la hausse du prix de carburant à la pompe signalée

Il s’observe une spéculation sur le prix du carburant en l’espace Beni-Butembo dans la zone d’approvisionnement Est. Le litre d’essence par exemple est passé de trois mille francs Congolais à trois mille cinq cents francs à la pompe. Auprès des revendeurs majoritairement appelés Khadafi, le prix d’un litre revient à trois mille huit cents francs.

Cette situation s’explique par la hausse du prix du baril de carburant sur le marché international. Toutefois, la structure officielle des prix n’est pas encore violée, font remarquer les importateurs des produits pétroliers.

« Il faut cependant remarquer que la structure officielle des prix rendus publique en Juin 2023 par le ministre de l’économie nationale n’est pas encore violée malgré cette hausse remarquée sur le terrain », explique monsieur Luc Machara, président des importateurs des produits pétroliers de Beni.

Et d’ajouter :

« On est dans la structure de prix fixé par le ministre de l’économie qui demande qu’on vende à la pombe à 3.500 Fc. Je viens de sillonner dans toutes les stations (…) La structure autorisée est qu’on vende à trois mille cinq cent francs Congolais.»

Pour expliquer cette hausse sur le marché local malgré la disponibilité d’un stock suffisant, Luc Machara a indiqué que le problème est plutôt mondial. À l’en croire, le prix des produits pétrolier a plutôt galopé dans les pays producteurs. «(…)il y a hausse de baril sur le plan international causé par la diminution de la production au niveau de l’Arabie Saoudite qui est le grand producteur du pétrole actuellement au monde. C’est vrai qu’il y a du stock en ville mais le prix à changer au niveau international.»

Du côté des services étatiques, le bureau urbain de l’économie en ville de Beni reconnait cette spéculation. Il annonce par ailleurs pour bientôt la traque de tout opérateur dans ce secteur qui vendrait au-delà de la structure officielle des prix. Entre-temps, les conducteurs des engins automoteurs surtout ceux des transports en commun ne savent pas à quel saint se vouer.

Julie Londo

Sur le même sujet

RDC : clôture du séminaire gouvernemental : le Président Félix Tshisekedi appelle les membres du gouvernement d’être pragmatiques et l’obtenir des résultats

La Première Ministre Judith Suminwa Tuluka a prononcé le discours du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, à l'occasion de la clôture des...

RDC : séminaire du gouvernement, la Première Ministre rappelle à son équipe son rôle de travailler pour répondre aux aspirations du peuple

La Première Ministre Judith Suminwa Tuluka, a exposé, lundi 22 juillet 2024, sur l’implémentation du Programme d’Actions du Gouvernement à l’occasion du début effectif...

Justice : avec le retour à Kinshasa de Nicolas Kazadi, les Congolais attendent avec fermeté le procès lampadaires et forages

Parmi les autorités congolaises citées dans le détournement et de surfacturation liés aux projets de lampadaires et forages, Nicolas Kazadi, l’ex- ministre des Finances,...

RDC : Constant Mutamba annonce l’ouverture d’un procès public contre Corneille Nangaa, ce mercredi 24 juillet

Le Ministre d'État, ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Me. Constant Mutamba, annonce l’ouverture d’un procès public contre Corneille Nangaa à partir...

Séminaire Gouvernemental : « Votre rôle est crucial pour assurer une gouvernance efficace et orientée vers les résultats… »(Félix Tshisekedi)

Le président de la République, Félix Tshisekedi a procédé à l'ouverture des travaux du séminaire gouvernemental, dimanche 21 juillet au Palais de la Nation...

RDC : le Dr Roger Kamba échange avec une délégation d’investisseurs conduite par le Dr Lohanga Konga pour l’éclosion de secteurs clés

Dans l'optique de faire de la République démocratique du Congo (RDC) un paradis terrestre retrouvé, comme prédit par Dieu, le créateur, il y a...

Articles récents