back to top

Lualaba : des creuseurs ont manifesté contre les barricades dans la concession Gécamines

Des milliers d’exploitants artisanaux ont manifesté ce mercredi 13 septembre à Kolwezi, chef-lieu de la province du Lualaba. En toile de fond, ces mineurs œuvrant dans la concession de la Gécamines protestaient contre l’érection d’une barricade qui les empêche d’évacuer les minerais bruts du cuivre et du cobalt.

Le mouvement de protestation est parti du site appelé « Menuiserie » où l’exploitation artisanale se fait sous l’œil impuissant des responsables de la la Gécamines. Ces creuseurs ont pris d’assaut il y a peu, cette partie de la mine qui est devenu un véritable lieu de négoce pour l’achat des minerais issus de l’exploitation artisanale. Déjà, des acheteurs y ont installés des comptoirs de fortune. Depuis quelques jours, ces mineurs ont entreposé des centaines de sacs de minerais et ne savent plus comment les évacuer.

« La Gécamines a placé un gros tuyau métallique sur la route. Même une moto ne peut pas passer. On ne peut sacrifier tout un monde au profit de quelques personnes. Or, nous sommes dans notre pays. Nous devons jouir de nos minerais. Cela fait environs 5 jours que nous sommes bloqués ici. Il est temps que l’on trouve une solution », s’est exprimé l’un de ces creuseurs.

Sur place, des ressortissants libanais sont visibles et exploitent dant toute quiétude aussi la même mine de la Gécamines avec des engins. À en croire des sources concordantes, ces exploitants étrangers n’ont pas aussi d’autorisation. Néanmoins, l’accès à ce site leur est ouvert.

« Les responsables de la Gécamines nous ont déclaré que ces citoyens Libanais continuent de travailler. En outre, ils sortent leurs minerais sans peine. Pourquoi ils permettent que ceux-là sortent leurs produits miniers. Pourtant ce sont des envahisseurs au même titre que nousmineurs? », s’est interrogé Samy Mulaj, membre du syndicat des exploitants artisanaux au Lualaba.

Pour la Gécamines , il n’y a pas de confusion à faire quant à cette situation. La mesure visant à bloquer toutes les issues de la mine permet de sécuriser sa concession pour ne plus donner accès à ces creuseurs d’y accéder de n’importe quelle manière.

« Des milliers des creuseurs exploitent illégalement cette concession. Nous avons lancé cette opération il y a 24 heures. Nous y allons par étape. De plus, nous comptons fermer même du coté de la cité Musonoi. Le fait qu’une voie n’est encore bloquée ne pas intentionnel. Donc il n’y pas de parti pris, non. Ici, nous ne faisons qu’exécuter les instructions de la direction générale basée à Lubumbashi », a déclaré Kapenda Sampasa, Directeur de la Gécamines Ouest.

Informé de la situation, Jacques Kaumba, ministre provincial des mines dans la province du Lualaba est descendu sur le terrain pour tenter de calmer la tension. Accompagné des responsables locaux de la Gécamines, Jacques Kaumba a, après avoir visité quatre sites à la base des tensions, appelé les esprits surchauffés à l’apaisement.

« Je ne suis pas venu pour vous déguerpir. Je suis là pour faire un constat de la situation et ensuite dresser un rapport. Donc, en attendant des solutions, vous pouvez continuer à exploiter et cela dans le strict respect des normes de la Gécamines ainsi que des instructions du gouvernement provincial qui est toujours là pour répondre positivement à vos attentes. Je reconnais qu’il y a de l’occupation illégale de ce site par des mineurs. Je vous invite vous responsables de la Gécamines, d’avoir la patience jusqu’à ce que nous allons trouver des solutions pour ces compatriotes, lesquelles seront trouvées dans un délai relativement court », a-t-il rassuré.

Et d’ajouter :

« Nous sommes sans savoir que l’invasion des sites industriels par les mineurs est un problème général dans notre province. Ainsi la Gécamines n’est pas la seule victime. Toutefois, nous ne justifions pas leur présence sur votre mine mais nous avons besoin de la paix et de la sécurité. Alors je nous invite tous à harmoniser nos vues pour un avenir meilleur. »

Signalons que dans le but de trouver des solutions adéquates et durables, le gouvernement provincial prévoit une rencontre avec les membres de la direction générale de la Gécamines dans les jours à venir, sur place à Kolwezi.

Pour rappel, Il y a un mois, trois creuseurs du même site appelé «Menuiserie» avaient trouvé la mort par balle lors d’une autre manifestation.

Ben AKILI

Sur le même sujet

Séminaire Gouvernemental : « Votre rôle est crucial pour assurer une gouvernance efficace et orientée vers les résultats… »(Félix Tshisekedi)

Le président de la République, Félix Tshisekedi a procédé à l'ouverture des travaux du séminaire gouvernemental, dimanche 21 juillet au Palais de la Nation...

RDC : le Dr Roger Kamba échange avec une délégation d’investisseurs conduite par le Dr Lohanga Konga pour l’éclosion de secteurs clés

Dans l'optique de faire de la République démocratique du Congo (RDC) un paradis terrestre retrouvé, comme prédit par Dieu, le créateur, il y a...

RDC : ayant travaillé durant les lXes Jeux de la Francophonie, quelques personnes revendiquent encore leurs salaires une année après

Bientôt les personnels d'appoints des IXes Jeux de la Francophonie vont battre les pavés pour réclamer leur salaire qui reste en souffrance, une année...

Gisèle MBWANSIEM Mupa, DGA de LMC SA, soutient son mémoire au Collège des Hautes Études de Stratégie et de Défense à Gombe

Détentrice d'un diplôme de licence en gestion financière, option fiscalité à la Haute École de Commerce de Kinshasa, ex-ISC, Madame Gisèle MBWANSIEM Mupa vient...

RDC : vers l’élection du Bureau définitif du Sénat, le Règlement intérieur déja transmis à la Cour constitutionnelle par le Bureau provisoire

Les choses se précisent de plus en plus à la Chambre haute du Parlement de la République démocratique du Congo. Après son adoption par...

RDC : affaire Koffi Olomide, ses avocats sollicitent un report suite à l’absence de leur client

Convoqué au Parquet général près la Cour de cassation, ce lundi 15 juillet 2024, l'artiste chanteur Koffi Olomide a brillé par son absence. À en...

Articles récents