Agression Rwandaise via le M23/RDF: le Nord-Kivu perd 600 milles dollars américains de ses recettes

La Province du Nord-Kivu connaît une déperdition sensible de ses recettes depuis la résurgence du Mouvement du 23 Mars (M23) soutenu par les Forces de Défense du Rwanda(RDF).

Cette révélation émane de Maître David Kamuha, Conseiller du Gouverneur Militaire de cette province en charge des Finances. À l’en croire, les recettes perçues par la Direction Générale des Recettes du Nord-Kivu (DGR/NK), principale régie financière de cette entité, sont passées de deux millions de dollars américains à 1 million 4 cents milles. Il l’a dit à l’issue d’une réunion d’évaluation des recettes provinciale organisée le vendredi 15 Septembre à Goma, réunion à la quelle ont participé les animateurs de la DGR/NK et autres experts économiques provinciaux.

L’occupation de Bunagana, un os dans l’assiette de l’État

Selon plusieurs experts, l’occupation de la cité frontalière de Bunagana constitue l’une des principales raisons de la chute des recettes provinciales du Nord-Kivu. En effet, depuis leur entrée dans cette cité les membres du M23 sont les seuls qui contrôlent les entrées et sorties cette troisième importante douane de la province. Si d’une part le la fréquence des fréquentations à ce lieu a diminué notamment avec l’interdiction, à travers un arrêté, par le gouverneur militaire de tout usage de ce lieu par les opérateurs économiques congolais, d’une autre les quelques véhicules qui entrent par ici pour alimenter uniquement les zones occupées par les terroristes sous crainte des représailles des autorités congolaises sont contrés de payer les impôts et taxes auprès des agents parallèles établis par le M23.

À celà s’ajoute la fermeture de l’axe routier Kanyabayonga-Goma, une voie d’interconnexion entre le petit et le Grand Nord de la Province. Pour contourner la Menace sécuritaire y relative, les usagers sont obligé d’emprunter le tronçon Kanyabayonga-Goma via Kitshanga et Sake. Sur cette voie délabrée distance de 50 kilomètres,les véhicules sont soumis de verser une taxe allant de trois cents à sept cents dollars américains, affirment les sources locales.

«(…)Pour traverser la route Kitshang-Goma, les terroristes du M23 dont payer par camion entre 300 et 700 dollars américains et les voitures payent 50 milles francs», peut-on lire dans un message adressé à Surveillance.cd.cd par Aimé Mukanda, l’un des membres de la société civile de Rutshuru.

Ces fonds qui échappent au trésor public sont destinés à financer le groupe armé, «auteur des plusieurs crimes de guerre» selon les experts internationaux.

Cette situation inquiète les acteurs de la société civile dont la patience semble arrivée au bout.

«(…) Mieux vaut payer ces taxes sur une route praticable», ajoute Aimé Mukanda. Une route praticable mais sous contrôle du M23, d’où une menace sécuritaire permanente.

Pour palier à cette situation, le conseiller du Gouverneur de province reste optimiste quant aux mesures déjà prises. David Kamuha indique que «des pistes de solutions pour remonter la pente et adapter le mode de travail au contexte d’insécurité» sont déjà élaboré par les autorités provinciales afin de maximiser les recettes de l’État.

Benjamin Sivanzire

Sur le même sujet

Signature de contrat de performance ou contrat par objectif, solution aux manque de mobilisation de fonds par la DGRKOR (Tribune de Copernic Kabeya)

Nous nous faisons le devoir d'émettre sur la place publique notre réflexion, vu les problèmes que rencontre la province surtout en ce qui concerne...

Kasaï-Central : après 6 ans d’appui médical, le MSF remet la gestion de ce projet au gouvernement provincial

Arrivé au Kasaï Central en 2017 en réponse à la crise humanitaire du phénomène kamuina nsapu, Médecins sans Frontières lançait "le projet de prise...

RDC : le P-DDRCS annonce que 6 milles 431 enfants sont sortis des forces et groupes armés

Le Programme de Démobilisation Désarmement Réinsertion Communautaire et Stabilisation (P-DDRCS) affirme avoir sorti six mille quatre cent trente et un enfants des forces et...

Ituri : deux officiers condamnés à 10 ans de prison avant d’être radiés des FARDC

La cour militaire de la province de l'Ituri, vient d'infliger une condamnation à deux ans de prison ferme de deux (2) Officiers des forces...

Nord-Kivu : un nouveau groupe d’auto-défense dans le territoire de Nyiragongo voit le jour

Alors que le nouveau gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu continuait sa tournée d'inspection dans le territoire de Masisi, un nouveau groupe d'auto-défense...

Beni : la brigade d’intervention de la MONUSCO (FIB) a un nouveau commandant

Un nouveau commandant de Brigade d’Intervention de la Force de la MONUSCO (FIB) est arrivée à Beni, ce lundi 25 septembre 2023 en remplacement...

Articles récents