back to top

Nord-kivu : agitation du M23 après le refus d’un dialogue par Kinshasa (Conseil provincial de securité)

Les terroristes du Mouvement du 23 Mars (M23) soutenus par les Forces de Défense Rwandaises regagnent les anciennes positions jadis abandonnées avec l’arrivée de la force de la communauté de l’Afrique de l’Est EAC). Ceci est l’un des points rendus publics après une réunion extraordinaire du comité provincial de sécurité tenue le mardi 26 septembre 2023 à Goma, Chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Dans le compte rendu final de cette assise lu par le Lieutenant Colonel Ndjike Kaiko Guillaume, porte-parole du gouverneur militaire duNord-Kivu, les participants ont remarqué des nombreuses agitations des du M23 dans les territoires de Masisi et de Rutshuru dont ils occupent plusieurs localités.

«( …) Après la déclaration du président de la République à la tribune des Nations-Unies, faisant état du refus de dialogue avec les M23/RDF, ces derniers s’illustrent par beaucoup d’agitations et commencent à réoccuper toutes les positions jadis abandonnées…», rapporte-t-il.

Outre ces agitations, le comité provincial de sécurité dit avoir constaté «des mouvements espions» du Rwanda vers la RDC. Ces citoyens rwandais seraient porteurs des cartes d’électeurs congolais, précise la même source.

«(…)Il a été aussi constaté par les services, que plusieurs traversées de citoyens Rwandais, possédant des cartes d’électeurs congolaises et soupçonnés d’espions envoyés par le Rwanda sont en vogue ces derniers temps à la frontière congolaise. Pour ce faire, l’autorité provinciale a réitéré son vœu de voir tous les services, chacun en ce qui le concerne de se mettre tout de suite au travail, de demeurer vigilants pour éviter d’une part, une infiltration de l’ennemi entre nos ligne et d’autre part , une surprise ennemie à l’interne…», alerte le porte parole du gouverneur.

Rappelons que vers fin juillet 2023, un accrochage a été signalé entre les éléments de l’armée congolaises commis à la frontière et ceux de l’armée rwandaise en groupement de Buvira, territoire de Nyiragongo. Sur place, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) accusaient le Rwanda de violation de la frontière congolaise.

Meschac TSONGO, à Goma

Sur le même sujet

Kongo-Central : activités LMC, la DGA Gisèle Mbwansiem en visite officielle la direction provinciale

Ça fait plus d'une année et demie qu'elle n'a pas foulé ses pieds dans la province du Kongo Central. Depuis jeudi 13 juin 2024,...

Sénat : le Bureau provisoire appelle ses membres à clarifier leur appartenance politique au plus tard le. 19 juin prochain

Le Bureau provisoire du Sénat congolais, par l'entremise de son rapporteur, Ivan Kazadi, appelle ses membres, les élus, à clarifier leur appartenance politique. Il...

Santé : début de la campagne de vaccination contre la poliomyélite à Kinshasa

La vaccination contre la poliomyélite des enfants de 0 à 59 mois a débuté ce jeudi 13 juin 2024 sur toute l’étendue de le...

RDC : « Impunité zéro », cette nouvelle ligne droite de la justice congolaise sous Constant Mutamba

C'est sous le signe de «l'impunité zéro afin de restaurer la justice distributive", que le nouveau patron de la Justice en République Démocratique du...

RDC : Peter Kazadi quitte le ministère de l’intérieur avec la conviction d’avoir défendu valablement sa patrie

Tranquille, calme, le Vice-premier ministre, et désormais ministre honoraire de l'Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, Peter Kazadi Kankonde, s'est montré plutôt légaliste, en passant...

Lubumbashi : plus de 2000 personnes prennent part à la 19è édition de la DRC Mining Week ouverte mercredi

Ouverture ce mercredi 12 juin à Lubumbashi, des travaux de la 19e édition de la ‘DRC Mining week’, entendez par là, (semaine minière de...

Articles récents