back to top

Nord-kivu : agitation du M23 après le refus d’un dialogue par Kinshasa (Conseil provincial de securité)

Les terroristes du Mouvement du 23 Mars (M23) soutenus par les Forces de Défense Rwandaises regagnent les anciennes positions jadis abandonnées avec l’arrivée de la force de la communauté de l’Afrique de l’Est EAC). Ceci est l’un des points rendus publics après une réunion extraordinaire du comité provincial de sécurité tenue le mardi 26 septembre 2023 à Goma, Chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Dans le compte rendu final de cette assise lu par le Lieutenant Colonel Ndjike Kaiko Guillaume, porte-parole du gouverneur militaire duNord-Kivu, les participants ont remarqué des nombreuses agitations des du M23 dans les territoires de Masisi et de Rutshuru dont ils occupent plusieurs localités.

«( …) Après la déclaration du président de la République à la tribune des Nations-Unies, faisant état du refus de dialogue avec les M23/RDF, ces derniers s’illustrent par beaucoup d’agitations et commencent à réoccuper toutes les positions jadis abandonnées…», rapporte-t-il.

Outre ces agitations, le comité provincial de sécurité dit avoir constaté «des mouvements espions» du Rwanda vers la RDC. Ces citoyens rwandais seraient porteurs des cartes d’électeurs congolais, précise la même source.

«(…)Il a été aussi constaté par les services, que plusieurs traversées de citoyens Rwandais, possédant des cartes d’électeurs congolaises et soupçonnés d’espions envoyés par le Rwanda sont en vogue ces derniers temps à la frontière congolaise. Pour ce faire, l’autorité provinciale a réitéré son vœu de voir tous les services, chacun en ce qui le concerne de se mettre tout de suite au travail, de demeurer vigilants pour éviter d’une part, une infiltration de l’ennemi entre nos ligne et d’autre part , une surprise ennemie à l’interne…», alerte le porte parole du gouverneur.

Rappelons que vers fin juillet 2023, un accrochage a été signalé entre les éléments de l’armée congolaises commis à la frontière et ceux de l’armée rwandaise en groupement de Buvira, territoire de Nyiragongo. Sur place, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) accusaient le Rwanda de violation de la frontière congolaise.

Meschac TSONGO, à Goma

Sur le même sujet

RDC : ayant travaillé durant les lXes Jeux de la Francophonie, quelques personnes revendiquent encore leurs salaires une année après

Bientôt les personnels d'appoints des IXes Jeux de la Francophonie vont battre les pavés pour réclamer leur salaire qui reste en souffrance, une année...

Gisèle MBWANSIEM Mupa, DGA de LMC SA, soutient son mémoire au Collège des Hautes Études de Stratégie et de Défense à Gombe

Détentrice d'un diplôme de licence en gestion financière, option fiscalité à la Haute École de Commerce de Kinshasa, ex-ISC, Madame Gisèle MBWANSIEM Mupa vient...

RDC : vers l’élection du Bureau définitif du Sénat, le Règlement intérieur déja transmis à la Cour constitutionnelle par le Bureau provisoire

Les choses se précisent de plus en plus à la Chambre haute du Parlement de la République démocratique du Congo. Après son adoption par...

RDC : affaire Koffi Olomide, ses avocats sollicitent un report suite à l’absence de leur client

Convoqué au Parquet général près la Cour de cassation, ce lundi 15 juillet 2024, l'artiste chanteur Koffi Olomide a brillé par son absence. À en...

Rusthuru : traitée de tous les maux, la CENCO qualifie d’incident inattendu l’intervention de Corneille Nangaa en pleine eucharistie

Traitée de tout le mot suite à la prise de parole par Corneille Nangaa pendant la célébration eucharistique du dimanche 14 juillet 2024, dans...

Convocation de Koffi en justice : Lamuka soutient le chanteur et crie à une dérive dictatoriale!

Après la convocation du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel de la Commission (CSAC), le chanteur congolais Koffi Olomide est attendu, ce lundi 15 juillet 2024,...

Articles récents