back to top

Goma : un militaire lance par inadvertance une bombe qui fait 1 mort et 11 blessés au stade de l’Unité

Vers 16 heures de ce jeudi 28 septembre, un militaire lance par inadvertance une roquette d’une arme RPG 7. L’engin explosif vient finir sa course dans le stade de l’Unité à quelques mètres du lieu où etait cet élément des Forces Armées de la République Démocratique du Congo à bord d’une jeep.

La bombe cause alors 12 blessés sur le champ dont le militaire lui même, détenteur de l’arme et d’autres civiles. Les victimes sont des joueurs et supporters de l’équipe de football Likonji qui préparait sa séance d’entrainement. Dépêchés à l’hôpital général provincial du Nord-Kivu, l’un de blessés a sycombé de ses blessures.

Ce bilan est confirmé dans un communiqué du cabinet du gouverneur militaire du Nord-Kivu, rendu public ce même jeudi 28 septembre dans la soirée.

Un temoin retrouvé sur place à laissé entendre que «c’est en voulant éviter un accident que le chauffeur de la jeep militaire a brusquement freiné, ce qui a déséquilibré l’élément FARDC. C’est ainsi que bombe lui a échappé en le blessant lui-même à la main».

Le gouverneur militaire du Nord-Kivu, le Général-Major Peter Cirimwami a présenté ses compassions après avoir appelé la population au calme.

Quand n’est-il alors du sort réservé à ce militaire auteur de cet acte ? Un specialiste en matières juridiques pense que dans ces genres de situation, la peine prévue par la loi est la même pour l’auteur d’un incident prémédité et celui d’un acte accidentel. L’exception est accordée après demonstration de circonstances attenuantes.

« … La même rigueur qui s’appliquerait contre celui qui l’a fait sciemment c’est toujours la même qui va s’appliquer contre celui qui indépendamment de sa volonté a fait exploser la bombe. À la difference, qu’il doit y avoir une circonstance atténuante, mais encore qu’il faut démontrer cette imprudence ou l’innocence pour pouvoir bénéficier de cette circonstance atténuante… « , a-t-il dit.

Le communiqué du gouverneur a fixé l’opinion sur ce fait, car une peur passagère s’est observée dans la soirée de ce jeudi, certains habitants qui ont entendu la détonation de cette bombe redoutaient le largage d’une bombe par l’ennemi.

Meschac TSONGO, à Goma

Sur le même sujet

Kongo-Central : activités LMC, la DGA Gisèle Mbwansiem en visite officielle la direction provinciale

Ça fait plus d'une année et demie qu'elle n'a pas foulé ses pieds dans la province du Kongo Central. Depuis jeudi 13 juin 2024,...

Sénat : le Bureau provisoire appelle ses membres à clarifier leur appartenance politique au plus tard le. 19 juin prochain

Le Bureau provisoire du Sénat congolais, par l'entremise de son rapporteur, Ivan Kazadi, appelle ses membres, les élus, à clarifier leur appartenance politique. Il...

Santé : début de la campagne de vaccination contre la poliomyélite à Kinshasa

La vaccination contre la poliomyélite des enfants de 0 à 59 mois a débuté ce jeudi 13 juin 2024 sur toute l’étendue de le...

RDC : « Impunité zéro », cette nouvelle ligne droite de la justice congolaise sous Constant Mutamba

C'est sous le signe de «l'impunité zéro afin de restaurer la justice distributive", que le nouveau patron de la Justice en République Démocratique du...

RDC : Peter Kazadi quitte le ministère de l’intérieur avec la conviction d’avoir défendu valablement sa patrie

Tranquille, calme, le Vice-premier ministre, et désormais ministre honoraire de l'Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, Peter Kazadi Kankonde, s'est montré plutôt légaliste, en passant...

Lubumbashi : plus de 2000 personnes prennent part à la 19è édition de la DRC Mining Week ouverte mercredi

Ouverture ce mercredi 12 juin à Lubumbashi, des travaux de la 19e édition de la ‘DRC Mining week’, entendez par là, (semaine minière de...

Articles récents