back to top

RDC : le Conseil Supérieur de la Magistrature lance la délivrance de carte biométrique pour les Magistrats

Le Conseil supérieur de la magistrature de la République démocratique du Congo va désormais avoir une base de données fiable pour contrôler tous les magistrats œuvrant au pays. C’est grâce à l’opération d’identification et de délivrance de carte biométrique à chaque magistrat, que le secrétariat permanent, veut instaurer les systèmes de suivi du parcours de chaque magistrat. Cette opération marque une étape importante dans la digitalisation du processus d’identification de magistrats, afin de lutter contre les antivaleurs et d’autres maux qui gangrènent la justice congolaise.

La cérémonie d’identification et d’octroi de carte biométrique aux magistrats a été lancée ce mardi 31 octobre par le président du Conseil supérieur de la magistrature Dieudonné Kamuleta.

C’est une initiative cruciale pour l’amélioration de la gouvernance et de la gestion des effectifs au sein de l’appareil judiciaire en République Démocratique du Congo. Débutée ce jour, cette opération concerne en premier lieu, l’identification des nouveaux magistrats du site de Kinshasa avant de s’étendre à l’intérieur du pays.

Après avoir rempli les formalités d’usage, en sa qualité du président du Conseil Supérieur de la Magistrature en République Démocratique du Congo, Dieudonné Kamuleta Badibanga est le premier bénéficiaire de cette carte biométrique. Juste après l’obtention de sa carte, il a expliqué le bien-fondé de cette opération qui rentre dans le cadre des réformes initiées dans le secteur de la justice.

« Je viens d’ inaugurer ce processus-là, les cartes biométriques que nous livrons à partir d’ aujourd’hui, c’est pour tous les magistrats du pays, tous. Et vous verrez que sur ces cartes là, ce qui est écrit, c’est juste magistrat, à tel enseigne que pour tous les magistrats du pays, les cartes sur lesquelles il y aura ma signature, la mention c’est juste magistrat, mais en bas, il y a un code QR. Ce code QR là, c’est là que sont détenus tous les détails, même s’il y a le parcours du magistrat, tout le parcours, là où tu as commencé; tu changes de grade, au niveau du fichier central au secrétariat permanent, c’est là qu’on change, et dès qu’on a changé cette mention, au niveau du code QR ça change aussi », a-t-il démontré.

Et de préciser :

« La Carte que nous donnons aujourd’hui, c’est le dénominateur commun de tous les magistrats. Donc, où que tu sois dans le monde, si on peut déchiffrer le code QR, ceux qui veulent avoir les identités, le parcours que tu as, vont avoir en temps réel et sur place. Donc, c’est pourquoi, nous félicitons le secrétariat permanent, parce qu’avec ce processus, nous pouvons dire que nous allons identifier tous les magistrats. Nous pourrons voir les mouvements des magistrats, et en ce moment-là, le corps sera, non seulement sécurisé, mais contrôlé.»

Dieudonné Kamuleta recevant sa carte biométrique.

Après le président du CSM, Telesphore Nduba Kilima, secrétaire permanent de cet organe technique, a lui aussi rempli les formalités d’usage et reçu sa carte biométrique. Comme lui, les membres du secrétariat permanent et les nouveaux magistrats récemment nommés, ont aussi reçu leurs cartes biométriques.

Cette nouvelle carte biométrique, une première dans l’histoire de la magistrature congolaise, dispose d’une puce électronique dans laquelle sont stockées des informations concernant son détenteur. Il s’agit d’une photo, adresse, et les empreintes digitales de tous les cinq doigts. Elle contient également toutes les informations sur le parcours et le lieu d’affectation de chaque magistrat.

L’opération qui a débuté par l’identification des magistrats nouvellement nommés par le Chef de l’État, va s’étendre aux anciens, et cela sur toute l’étendue du territoire national. Comme pour dire que plus rien ne sera comme avant. Cette opération lancée ce jour, fait suite à la réunion sur la digitalisation du secteur judiciaire en RDC, tenue mercredi dernier avec tous les partenaires du secteur de la justice.

Hugues Mulumba

Sur le même sujet

RDC : ayant travaillé durant les lXes Jeux de la Francophonie, quelques personnes revendiquent encore leurs salaires une année après

Bientôt les personnels d'appoints des IXes Jeux de la Francophonie vont battre les pavés pour réclamer leur salaire qui reste en souffrance, une année...

Gisèle MBWANSIEM Mupa, DGA de LMC SA, soutient son mémoire au Collège des Hautes Études de Stratégie et de Défense à Gombe

Détentrice d'un diplôme de licence en gestion financière, option fiscalité à la Haute École de Commerce de Kinshasa, ex-ISC, Madame Gisèle MBWANSIEM Mupa vient...

RDC : vers l’élection du Bureau définitif du Sénat, le Règlement intérieur déja transmis à la Cour constitutionnelle par le Bureau provisoire

Les choses se précisent de plus en plus à la Chambre haute du Parlement de la République démocratique du Congo. Après son adoption par...

RDC : affaire Koffi Olomide, ses avocats sollicitent un report suite à l’absence de leur client

Convoqué au Parquet général près la Cour de cassation, ce lundi 15 juillet 2024, l'artiste chanteur Koffi Olomide a brillé par son absence. À en...

Rusthuru : traitée de tous les maux, la CENCO qualifie d’incident inattendu l’intervention de Corneille Nangaa en pleine eucharistie

Traitée de tout le mot suite à la prise de parole par Corneille Nangaa pendant la célébration eucharistique du dimanche 14 juillet 2024, dans...

Convocation de Koffi en justice : Lamuka soutient le chanteur et crie à une dérive dictatoriale!

Après la convocation du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel de la Commission (CSAC), le chanteur congolais Koffi Olomide est attendu, ce lundi 15 juillet 2024,...

Articles récents