back to top

Guerre en Ukraine : la Maison Blanche se dit « à court d’argent » pour aider le gouvernement Ukrainien

Dans un courrier adressé lundi à Mike Johnson, patron de la Chambre des représentants à majorité républicaine, la directrice du budget de la Maison Blanche, Shalanda Young, affirme que les États-Unis seront « à court de ressources pour livrer plus d’armes et d’équipements à l’Ukraine » si le Congrès ne vote pas le budget américain.

« Nous sommes à court d’argent et bientôt à court de temps. » Selon la Maison Blanche, l’aide militaire américaine à l’Ukraine pourrait être coupée net dans les prochaines semaines, faute d’accord budgétaire avec l’opposition républicaine.

« Si le Congrès n’agit pas, d’ici la fin de l’année, nous serons à court de ressources pour livrer plus d’armes et d’équipements à l’Ukraine et pour fournir du matériel venant des stocks militaires américains », a écrit la directrice du budget de la Maison Blanche, Shalanda Young, dans un courrier adressé à Mike Johnson, patron de la Chambre des représentants, à majorité républicaine. Lequel lui a renvoyé sèchement la balle sur le réseau social X : « L’administration Biden est incapable de répondre aux inquiétudes légitimes (des conservateurs) de mon groupe parlementaire sur l’absence de stratégie claire pour l’Ukraine, sur une issue au conflit, ou sur la manière de superviser l’emploi de l’argent des contribuables américains. »

Le conseiller à la sécurité nationale de Joe Biden, Jake Sullivan, a affirmé ensuite lors d’une conférence de presse que « le Congrès doit décider s’il faut continuer à soutenir le combat pour la liberté en Ukraine (…), ou s’il ignorera les leçons que nous avons apprises de l’Histoire et permettra (au président russe Vladimir) Poutine de l’emporter ».

« C’est maintenant qu’il faut aider l’Ukraine démocratique »

L’avertissement de la directrice du budget de la Maison Blanche intervient au moment où l’Ukraine vient de reconnaître l’échec de sa contre-offensive estivale, et alors que la Russie lance des assauts répétés, en particulier contre la ville d’Avdiïvka, dans l’est du pays.

« Il n’y a pas de financement magique disponible pour faire face à l’urgence. Nous sommes à court d’argent et bientôt à court de temps », assène Shalanda Young dans son courrier.

Le président démocrate Joe Biden avait demandé le 20 octobre au Congrès de voter une enveloppe exceptionnelle de plus de 100 milliards de dollars pour répondre aux urgences du moment, à savoir aider Israël et l’Ukraine, tenir tête à la Chine et répondre aux arrivées de migrants à la frontière sud.

Sur ce montant, plus de 60 milliards de dollars doivent aller à l’Ukraine, dont les États-Unis sont de loin le premier soutien depuis l’invasion par la Russie à la fin du mois de février 2022.

« Ce n’est pas un problème pour l’année prochaine. C’est maintenant qu’il faut aider l’Ukraine démocratique à se battre contre l’agression russe », conclut la directrice du budget.

Assurer le financement jusqu’à la présidentielle de novembre 2024

La Maison Blanche tient à assurer le financement de l’aide à l’Ukraine au moins jusqu’à la présidentielle de novembre 2024, qui pourrait bien opposer de nouveau Joe Biden à l’ancien président Donald Trump.

Les États-Unis se trouvent depuis des mois dans le plus grand flou budgétaire, en raison de turbulences parlementaires à n’en plus finir. Le Congrès de la première puissance mondiale – composé du Sénat à majorité démocrate et de la Chambre des représentants à majorité républicaine – n’a toujours pas voté de budget pour l’année fiscale entamée le 1er octobre dernier.

L’État fédéral fonctionne pour l’instant grâce à une rallonge d’urgence qui expirera à la mi-janvier.

Sur le même sujet

RDC : crise au sein de l’UDPS, la légitimité de Augustin Kabuya ne peut être remise en cause par quelques personnes frustrées (présidence du...

À travers sa déclaration politique du vendredi 12 juillet 2024,la présidence de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) s'est clairement prononcée...

Affaire « gifler », « taper » Koffi Olomide convoqué à la Cour de cassation ce lundi

Alors qu'il croyait se tirer de l'affaire, après ses commentaires sur la guerre de l’Est sur le plateau de l’émission «Le Panier» à la...

RDC : développement touristique, Didier M’pambia a échangé avec un groupe d’hommes d’affaires désireux d’investir en RDC

Le ministre du Tourisme, Didier M'pambia Musanga, a rencontré une délégation d'hommes d'affaires conduite par Dr. Farzam Kamalabadi de Future Trends Group. Ces désir...

RDC : les experts comptables réunis dans leur premier congrès à Kinshasa

Ouverture ce jeudi 11 juillet 2024, au Centre financier à Kinshasa du premier congrès de l’ordre national des experts comptables (ONEC) de la République...

RDC : Gisèle Mbwanseim DGA de LMC SA, a pris part à la sortie officielle de l’Association des femmes experts comptables

Hilton Hôtel de Kinshasa a abrité mardi 09 juillet 2024 le lancement officiel de l’Association des Femmes Experts Comptables, AFEC en sigle. Cette cérémonie solennelle...

RDC : les Conseillers communaux dans la rue pour réclamer l’organisation des élections des Bourgmestres

6 mois après leur élection, les conseillers communaux peinent toujours pour ce qui est de leur fonctionnement. D'après leurs dires, à travers toute la...

Articles récents