back to top

Lualaba : législatives nationales et provinciales, Fifi Masuka et Louis Kamwenyi en mauvaise posture

Sans surprise, les scrutins de 20 décembre 2023 sont pour les uns une récompense des électeurs à leur égard et pour les autres, une sanction que les électeurs leur ont infligé. Pour beaucoup de candidats députés nationaux et provinciaux, c’était une façon de récolter ce qu’ils avaient semé dans le chef de la population du Lualaba en général et de Kolwezi en particulier.

La plupart des candidats sont ceux qui étaient pris en sandwich surtout dans la gabegie financière, le népotisme, favoritisme et que sais-je encore. Ces derniers oubliant tous les maux causés au peuple lualabais, sont revenus avec leurs candidatures comme si ce peuple était amnésique. Pourtant, il n’attendait que le jour-j pour infliger la sanction à tous ceux-là qui s’étaient caractérisés dans la mafia au sein d’une province principalement riche dans ses sous-sol, pour ainsi continuer à laisser la population dans la misère.

Les signes ne mentent pas

Déjà, tout était clair que ces candidats députés nationaux et provinciaux ne pouvaient récolter autant de voix lors du déroulement de vote. C’est d’abord lors de l’arrivée pendant la campagne électorale, du candidat numéro 20 à la présidentielle. Félix Tshisekedi était surpris de l’accueil lui réservé, alors que les flatteurs et pilleurs du Lualaba lui avaient rassuré que le Lualaba était acquis à sa cause. Premier échec cuisant pour celui qui pensait que le terrain était balisé.

Honteux de cette humiliation, ces candidats députés nationaux et provinciaux au Lualaba, avaient pleinement l’espoir pour user de tous les moyens afin de se faire élire. C’est ainsi que beaucoup ont été attrapés mains dans le sac avec des machines à voter. C’est à l’instar de Fifi Masuka, elle qui a pendant plus de deux ans à la tête du Lualaba a réussi à construire son empire. Nos lecteurs se rappellerons d’un article publié il y a peu qui s’intitulait « Lualaba : Empire Masuka, mafias politiques et financières ». Cet article avait tout démontré à l’époque, en rappelant même que le peuple devrait tirer conclusion le jour de vote, et c’est ce qui a été fait.

Dans la circonscription de Kolwezi, Fifi Masuka a été incapable de mobiliser autant de voix. Car dans la ronde faite par nos reporters déployés sur place et ayant sillonné plusieurs centres de vote, celle qui aimait s’appeler « Gouverneur full » n’a pas eu gain de cause en terme des voix. Voilà pourquoi selon des sources dignes de fois, Masuka Saïni serait surprise avec des machines à voter. La tout puissante femme du Lualaba compte simplement sur ses méthodes basées sur la corruption pour se faire élire. Une tâche qui lui sera très difficile cette fois-ci car même le président de la CENI a promis le « pire » à tous les candidats députés soupçonnés de la fraude.

Son binôme dansla magmfia, Louis Kamwenyi était candidat député national et provincial la circonscription de Dilolo. Sur place, l’homme a mordu la poussière. Cet homme qui durant toute la législature passée a fait preuve d’une insuffisance mentale pour diriger l’assemblée provinciale du Lualaba, ne jure que sur la fraude pour se faire élire député.

Sans base électorale, Louis Kamwenyi pense faire des allégeances dans les officines de Kinshasa pour qu’il soit nommé député. Cette fois-ci, l’homme qui n’a pas su gérer la crise entre Muyej et Masuka doit apprendre à se reposer, disent beaucoup d’observateurs avertis qui rappellent que ce dernier lors des élections de 2018, a été sauvé de justesse sur la liste du PPRD et cela grâce à Richard Muyej. Profiteur et opportuniste, l’homme à la base des plusieurs maux qui rongent le Lualaba tente de tout faire comme sa complice de tous les temps, pour avoir un siège soit au niveau national ou provincial. Pourtant, le peuple n’est plus dupe et sait effectivement sur qui il a jeté son dévolu pour la prochaine législature.

C’est dans ce cadre que le collectif des jeunes de Kolwezi et de Dilolo consternés par cette attitude affichée par Fifi Masuka et Louis Kamwenyi, appelle à l’annulation de leurs résultats de vote. Dans une déclaration faite à Kolwezi, ces jeunes très déçus du comportement de ces politiques promettent de descendre dans la rue si jamais leurs revendications ne sont pas pris en charge.

« Suite aux machines à voter attrapées en la possession de la vice-gouverneur, madame Fifi Masuka depuis Kolwezi et de l’honorable Kamwenyi Thumbu, Président de l’Assemblée Provinciale du Lualaba, candidat à Dilolo, nous collectifs des jeunes de Kolwezi et de Dilolo exigent à la CENI l’annulation de leurs résultats des votes et menacent de descendre dans les rues en cas de proclamation de leurs résultats », peut-on lire dans leur déclaration.

Ainsi dit, la population n’attend que quelques heures pour être fixée sur le sort des candidats députés nationaux et provinciaux réellement élus.

Ben AKILI


Sur le même sujet

Séminaire Gouvernemental : « Votre rôle est crucial pour assurer une gouvernance efficace et orientée vers les résultats… »(Félix Tshisekedi)

Le président de la République, Félix Tshisekedi a procédé à l'ouverture des travaux du séminaire gouvernemental, dimanche 21 juillet au Palais de la Nation...

RDC : le Dr Roger Kamba échange avec une délégation d’investisseurs conduite par le Dr Lohanga Konga pour l’éclosion de secteurs clés

Dans l'optique de faire de la République démocratique du Congo (RDC) un paradis terrestre retrouvé, comme prédit par Dieu, le créateur, il y a...

RDC : ayant travaillé durant les lXes Jeux de la Francophonie, quelques personnes revendiquent encore leurs salaires une année après

Bientôt les personnels d'appoints des IXes Jeux de la Francophonie vont battre les pavés pour réclamer leur salaire qui reste en souffrance, une année...

Gisèle MBWANSIEM Mupa, DGA de LMC SA, soutient son mémoire au Collège des Hautes Études de Stratégie et de Défense à Gombe

Détentrice d'un diplôme de licence en gestion financière, option fiscalité à la Haute École de Commerce de Kinshasa, ex-ISC, Madame Gisèle MBWANSIEM Mupa vient...

RDC : vers l’élection du Bureau définitif du Sénat, le Règlement intérieur déja transmis à la Cour constitutionnelle par le Bureau provisoire

Les choses se précisent de plus en plus à la Chambre haute du Parlement de la République démocratique du Congo. Après son adoption par...

RDC : affaire Koffi Olomide, ses avocats sollicitent un report suite à l’absence de leur client

Convoqué au Parquet général près la Cour de cassation, ce lundi 15 juillet 2024, l'artiste chanteur Koffi Olomide a brillé par son absence. À en...

Articles récents