back to top

Guerre à l’Est : le M23 et l’AFC franchissent une nouvelle ligne rouge

Le Mouvement du 23 Mars, M23 vient de franchir une nouvelle ligne rouge dans son agression contre le régime de Kinshasa.

Ce groupe armé soutenu par le Rwanda a procédé Mardi 23 Janvier à la nomination d’une administration parallèle dans certaines des entités sous son contrôle. La décision a été rendue publique dans un communiqué du dit mouvement signé par Bertrand Bisimwa, son Président.

Pour le Territoire de Rutshuru, l’administration sera assumé par Prince Mpabuka secondé par le Docteur Salomon Bolingo.

La cité de Bunagana elle, entre les mains de la rébellion depuis environ deux ans, sera dirigée par Désiré Kanyamarere. Bunagana est considéré comme le quartier général de ce mouvement suite à sa position géostratégique et la frontière entre la République Démocratique du Congo et l’Ouganda.

D’autres part la cité de Kiwanja sera parallèlement dirigée par Julien Katembo alors que Rubare aura pour représentant de la rébellion Monsieur Célestin Maguru.

À en croire des sources concordantes dans la zone, le Mouvement du 23 Mars procède à la nomination des nouveaux administrateurs locaux parmi les populations locales pour tenter de rendre légitime leurs actions.

Au même moment, ce mouvement procède au recrutement forcé des jeunes de plus de 18 ans au sein de sa branche militaire. Une situation qui inquiète les habitants des zones occupées. Ces derniers redoutent des représailles en cas de leurs résistance.

Pendant ce temps, des mouvements des rebelles M23 RDF sont observés dans plusieurs localités du territoire de Masisi indiquent des sources concordantes.

Ces hommes lourdement armés qui se déplacent en pieds ou en bord de véhicules sont porteurs des munitions et autres effets militaires. Ils empruntent l’axe Kalengera-Bwiza via Tongo, indiquent les mêmes sources à Surveillance.cd.

Ce mercredi matin, des affrontements entre les groupes armés locaux dits wazalendos et le M23 sont rapportés à Mweso, Territoire de Masisi. Cette situation occasionne un déplacement massif de la population vers des zones supposées être en sécurité. Toutefois aucun bilan n’est encore disponible.

Benjamin Sivanzire

Sur le même sujet

RDC : ayant travaillé durant les lXes Jeux de la Francophonie, quelques personnes revendiquent encore leurs salaires une année après

Bientôt les personnels d'appoints des IXes Jeux de la Francophonie vont battre les pavés pour réclamer leur salaire qui reste en souffrance, une année...

Gisèle MBWANSIEM Mupa, DGA de LMC SA, soutient son mémoire au Collège des Hautes Études de Stratégie et de Défense à Gombe

Détentrice d'un diplôme de licence en gestion financière, option fiscalité à la Haute École de Commerce de Kinshasa, ex-ISC, Madame Gisèle MBWANSIEM Mupa vient...

RDC : vers l’élection du Bureau définitif du Sénat, le Règlement intérieur déja transmis à la Cour constitutionnelle par le Bureau provisoire

Les choses se précisent de plus en plus à la Chambre haute du Parlement de la République démocratique du Congo. Après son adoption par...

RDC : affaire Koffi Olomide, ses avocats sollicitent un report suite à l’absence de leur client

Convoqué au Parquet général près la Cour de cassation, ce lundi 15 juillet 2024, l'artiste chanteur Koffi Olomide a brillé par son absence. À en...

Rusthuru : traitée de tous les maux, la CENCO qualifie d’incident inattendu l’intervention de Corneille Nangaa en pleine eucharistie

Traitée de tout le mot suite à la prise de parole par Corneille Nangaa pendant la célébration eucharistique du dimanche 14 juillet 2024, dans...

Convocation de Koffi en justice : Lamuka soutient le chanteur et crie à une dérive dictatoriale!

Après la convocation du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel de la Commission (CSAC), le chanteur congolais Koffi Olomide est attendu, ce lundi 15 juillet 2024,...

Articles récents