back to top

Nord-Kivu : «l’Ouganda soutient les rebelles du M23», alerte le Conseil de jeunes du territoire de Rutshuru

  • Le conseil territorial de la jeunesse en Territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu, alerte sur des mouvements des hommes armés, qui viennent de l’Ouganda et qui entrent en Republique Democratique du Congo. Ces militaires identifiés comme ceux des Forces de Défense du Peuple Ougandais, UPDF entrent par la frontière de Kitagoma, en groupement de Busanza dans ce même territoire.

Ces mouvements sont observés, selon cette structure de jeunes, depuis la semaine dernière.

Dans un communiqué rendu public ce mardi 30 Janvier, le conseil territorial de jeunes de Rutshuru dit être « profondément préoccupé par cette entrée massive » des soldats ougandais sur le sol congolais.

Cette structure demande au gouvernement congolais d’agir dans l’urgence pour que tous les territoires contrôlés par les rebelles soient liberés.

Cette organisation juvénile ajoute également que la population civile vivant dans ces territoires sous occupation du M23 est soumise à des violations graves de droits humains.

«Cette opération vise à renforcer en homme et munition les rebelles du M23-RDF qui sont actuellement en deficit de troupes et de munition…
Pour masquer le terrorisme des Ougandais au vue de la population actuellement prise en otage, les terroristes du M23-RDF ont contraint la population… d’être au lit à partir de 18h00 à 6h00… Les récalcitrants sont soumis aux coups de fouets conduisant à la mort ou à l’incapacité totale de la victime …», le président du Conseil Territorial de Jeunes ( CTJ) en territoire Rutshuru, Patient Twizere.

Ce communiqué vient peut être renforcer ou confirmer l’hypothèse « d’implication de l’Ouganda » dans le terrorisme du M23.

L’armée ougandaise a été plusieurs fois pointée du doit, d’abord pour sa cohabitation avec les rebelles à la frontiere de Bunagana, où etait installé le centre de l’administration du M23 depuis son invasion en RDC en Juin 2021, ensuite pour avoir facilité plusieurs fois, selon des activistes de droits humains, des activités économiques entre autre la perception de taxes et dedouanement de marchandises par les rebelles du M23 à la frontière de Bunagana.

Ci-dessous, l’intégralité du communiqué

Meschac TSONGO

Sur le même sujet

Séminaire Gouvernemental : « Votre rôle est crucial pour assurer une gouvernance efficace et orientée vers les résultats… »(Félix Tshisekedi)

Le président de la République, Félix Tshisekedi a procédé à l'ouverture des travaux du séminaire gouvernemental, dimanche 21 juillet au Palais de la Nation...

RDC : le Dr Roger Kamba échange avec une délégation d’investisseurs conduite par le Dr Lohanga Konga pour l’éclosion de secteurs clés

Dans l'optique de faire de la République démocratique du Congo (RDC) un paradis terrestre retrouvé, comme prédit par Dieu, le créateur, il y a...

RDC : ayant travaillé durant les lXes Jeux de la Francophonie, quelques personnes revendiquent encore leurs salaires une année après

Bientôt les personnels d'appoints des IXes Jeux de la Francophonie vont battre les pavés pour réclamer leur salaire qui reste en souffrance, une année...

Gisèle MBWANSIEM Mupa, DGA de LMC SA, soutient son mémoire au Collège des Hautes Études de Stratégie et de Défense à Gombe

Détentrice d'un diplôme de licence en gestion financière, option fiscalité à la Haute École de Commerce de Kinshasa, ex-ISC, Madame Gisèle MBWANSIEM Mupa vient...

RDC : vers l’élection du Bureau définitif du Sénat, le Règlement intérieur déja transmis à la Cour constitutionnelle par le Bureau provisoire

Les choses se précisent de plus en plus à la Chambre haute du Parlement de la République démocratique du Congo. Après son adoption par...

RDC : affaire Koffi Olomide, ses avocats sollicitent un report suite à l’absence de leur client

Convoqué au Parquet général près la Cour de cassation, ce lundi 15 juillet 2024, l'artiste chanteur Koffi Olomide a brillé par son absence. À en...

Articles récents