back to top

Nord-Kivu : «l’Ouganda soutient les rebelles du M23», alerte le Conseil de jeunes du territoire de Rutshuru

  • Le conseil territorial de la jeunesse en Territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu, alerte sur des mouvements des hommes armés, qui viennent de l’Ouganda et qui entrent en Republique Democratique du Congo. Ces militaires identifiés comme ceux des Forces de Défense du Peuple Ougandais, UPDF entrent par la frontière de Kitagoma, en groupement de Busanza dans ce même territoire.

Ces mouvements sont observés, selon cette structure de jeunes, depuis la semaine dernière.

Dans un communiqué rendu public ce mardi 30 Janvier, le conseil territorial de jeunes de Rutshuru dit être « profondément préoccupé par cette entrée massive » des soldats ougandais sur le sol congolais.

Cette structure demande au gouvernement congolais d’agir dans l’urgence pour que tous les territoires contrôlés par les rebelles soient liberés.

Cette organisation juvénile ajoute également que la population civile vivant dans ces territoires sous occupation du M23 est soumise à des violations graves de droits humains.

«Cette opération vise à renforcer en homme et munition les rebelles du M23-RDF qui sont actuellement en deficit de troupes et de munition…
Pour masquer le terrorisme des Ougandais au vue de la population actuellement prise en otage, les terroristes du M23-RDF ont contraint la population… d’être au lit à partir de 18h00 à 6h00… Les récalcitrants sont soumis aux coups de fouets conduisant à la mort ou à l’incapacité totale de la victime …», le président du Conseil Territorial de Jeunes ( CTJ) en territoire Rutshuru, Patient Twizere.

Ce communiqué vient peut être renforcer ou confirmer l’hypothèse « d’implication de l’Ouganda » dans le terrorisme du M23.

L’armée ougandaise a été plusieurs fois pointée du doit, d’abord pour sa cohabitation avec les rebelles à la frontiere de Bunagana, où etait installé le centre de l’administration du M23 depuis son invasion en RDC en Juin 2021, ensuite pour avoir facilité plusieurs fois, selon des activistes de droits humains, des activités économiques entre autre la perception de taxes et dedouanement de marchandises par les rebelles du M23 à la frontière de Bunagana.

Ci-dessous, l’intégralité du communiqué

Meschac TSONGO

Sur le même sujet

Culture : le Ministère de la Culture, Arts et Patrimoines dément la participation de la RDC à la Biennale de Venise

Par le biais d'un communiqué officiel, le Ministère de la Culture, Arts et Patrimoines porte à la connaissance dela presse, des partenaires médias et...

Nord-Kivu : situation sécuritaire, la société alerte sur des nouvelles attaques

La situation sécuritaire dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC) reste très préoccupante. La société civile de la province du Nord-Kivu, qui...

Culture : concert du Dojo de Paris annulé, Zaïko Langa Langa confirme sa production du 06 juillet à Bienne

Le groupe musical cher à Jossart Nyoka Longo, Zaïko Langa Langa continue à égayer le public européen, avec la danse "Zonga sima Awa te",...

Pacification de l’Est de la RDC et coopération bilatérale : la Première Ministre échange avec certains diplomates accrédités à Kinshasa

La Première Ministre Judith Suminwa Tuluka a accordé, jeudi 20 juin 2024, une série d'audiences à des diplomates représentant le Pays-Bas, la Chine, les...

RDC : renforcement de collaboration, les responsables de LMC échangent avec le nouveau Ministre du Portefeuille Jean-Lucien Bussa

Quelques jours après l'investiture du nouveau Gouvernement de la RDC, une première rencontre entre le Ministre du portefeuille Jean-Lucien Bussa Tongba, les membres des...

Sénat : le sénateur Jonas Mukamba reçu chaleureusement par le Rapporteur Ivan KAZADI

Les relations sont au beau fixe entre le Bureau provisoire du Sénat et le Patriarche Jonas Mukamba Kadiata Nzemba. Mardi 18 juin 2024, en...

Articles récents