back to top

RDC : manifestations anti-ONU, le gouvernement congolais appelle les manifestants au calme

Des manifestations anti les Nations-Unies ont eu lieu ce lundi 12 Février 2024 à Kinshasa. Des jeunes issus des différentes tendances ont manifesté dans plusieurs artères de la capitale Kinshasa. Ces kinois qui étaient devant l’ambassade des Etats-Unis et ont saccagé certains intérêts étrangers surtout des occidentaux, protestaient contre ceux qu’ils appellent « la passivité » de la Communauté internationale face à l’agression de la République démocratique du Congo par le Rwanda et son supplétif du M23, dans la partie Est de la République. 

Ces congolais de la capitale voulaient à travers leur ral-bol, exprimer leur inquiétude face à l’occident qui n’arrive toujours pas à condamner l’agression de la RDC par le Rwanda.

Ces derniers ont été devant l’Ambassade des Etats-Unis et d’autres représentations des pays occidentaux.Suite à ces manifestations, les écoles consulaires française, américaine et belge ont fermé leurs portes, par précaution, après un weekend de violentes manifestations contre des représentations diplomatiques et la mission de l’ONU en RDC. Dans leur ronde, les manifestants ont obtenu le retrait de deux drapeaux dudit édifice situé au cœur d’un quartier commercial. Plusieurs enseignes de commerce qui avaient ouvert dans la matinée, ont fermé par crainte de pillages. 

«Nous souffrons ! On nous tué à l’Est nuit et jour. Ces occidentaux nous tournent en ridicules avec des mots. Voyez ce qu’ils font par rapport à l’Ukraine. Ils donnent de l’argent et des armes. Ici, on a plus besoin de leurs paroles. Ils nous frappent, ils nous tuent, les occidentaux le soutiennent, nous ne voulons pas d’eux, pas question d’eux dans notre pays», ont laissé entendre les manifestants.

Ces manifestants sont descendus jusqu’à l’hôtel de ville de Kinshasa pour solliciter l’implication des autorités urbaines dans leur démarche. Sur place, ils ont barricadé la route et mis du feu sur des pneus devant l’hôtel de ville.

Cette situation qui a dégénéré, a fait réagir les acteurs de la Société Civile, dont Jonas Tshiombela, Coordonnateur de la Nouvelle Société Civile Congolaise. Cet activiste des droits de l’homme soutient les manifestations, mais condamne les casses et violences enregistrées. Pour lui, il faut plutôt boycotter les services que proposent les occidentaux que de s’attaquer aux biens des particuliers.

«Nous soutenons ces manifestations pacifiques mais nous condamnons les actes de vandalisme. Ce n’est pas responsable, parce que certains matériels que nous cassons nous profitent mais nous nous mettons nous-mêmes dans une situation difficile. Ciblons des actions à mener, qui ne vont pas nous toucher mais qui vont toucher exactement ceux qui nous font la guerre sous-traitée par le Rwanda. Voilà ce que nous, nous pensons. Donc, à ce stade, la nouvelle société civile n’a pas encore dit son dernier mot»,a déclaré Jonas Tshiombela.

Informé de la situation, le Vice-premier Ministre de l’Intérieur, Peter Kazadi est descendu là où les manifestations étaient signalées. Le patron de la sécurité du pays a condamné ces violences. Il a invité les manifestants au calme.

«Entendons-nous bien, aujourd’hui, c’est le dernier jour, pour cette affaire. Vous vous êtes exprimés, c’est assez, maintenant»,a-t-il dit.

Le weekend déjà, le gouvernement de la République démocratique du Congo avait condamné ces violences notamment l’incendie des véhicules de la Monusco et les jets des pierres sur les voitures qui portent les plaques diplomatiques. Suite à ces manifestations, les écoles consulaires française, américaine et belge sont restées fermées, par précaution, après un weekend mouvementé avec des manifestations contre les représentations diplomatiques et la mission de l’ONU en RDC. La Police nationale a été déployée dans les sites stratégiques, les ambassades et d’autres endroits importants ciblés par ces manifestations pour empêcher tout débordement.

Des manifestations anti les Nations-Unies ont eu lieu ce lundi 12 Février 2024 à Kinshasa. Des jeunes issus des différentes tendances ont manifesté dans plusieurs artères de la capitale Kinshasa. Ces kinois qui étaient devant l’ambassade des Etats-Unis et ont saccagé certains intérêts étrangers surtout des occidentaux, protestaient contre ceux qu’ils appellent « la passivité » de la Communauté internationale face à l’agression de la République démocratique du Congo par le Rwanda et son supplétif du M23, dans la partie Est de la République. 

Narration

Ils étaient en colère dans la matinée de ce lundi 12 Février dans plusieurs artères de la ville de Kinshasa, en signe de protestation contre le silence de la communauté internationale face à la situation qui prévaut dans la partie Est de la RDC. Ces congolais de la capitale voulaient à travers leur ral-bol, exprimer leur inquiétude face à l’occident qui n’arrive toujours pas à condamner l’agression de la RDC par le Rwanda.

Ces derniers ont été devant l’Ambassade des Etats-Unis et d’autres représentations des pays occidentaux. Suite à ces manifestations, les écoles consulaires française, américaine et belge ont fermé leurs portes, par précaution, après un weekend de violentes manifestations contre des représentations diplomatiques et la mission de l’ONU en RDC. Dans leur ronde, les manifestants ont obtenu le retrait de deux drapeaux dudit édifice situé au cœur d’un quartier commercial. Plusieurs enseignes de commerce qui avaient ouvert dans la matinée, ont fermé par crainte de pillages. 

Ben AKILI

Sur le même sujet

Kongo-Central : activités LMC, la DGA Gisèle Mbwansiem en visite officielle la direction provinciale

Ça fait plus d'une année et demie qu'elle n'a pas foulé ses pieds dans la province du Kongo Central. Depuis jeudi 13 juin 2024,...

Sénat : le Bureau provisoire appelle ses membres à clarifier leur appartenance politique au plus tard le. 19 juin prochain

Le Bureau provisoire du Sénat congolais, par l'entremise de son rapporteur, Ivan Kazadi, appelle ses membres, les élus, à clarifier leur appartenance politique. Il...

Santé : début de la campagne de vaccination contre la poliomyélite à Kinshasa

La vaccination contre la poliomyélite des enfants de 0 à 59 mois a débuté ce jeudi 13 juin 2024 sur toute l’étendue de le...

RDC : « Impunité zéro », cette nouvelle ligne droite de la justice congolaise sous Constant Mutamba

C'est sous le signe de «l'impunité zéro afin de restaurer la justice distributive", que le nouveau patron de la Justice en République Démocratique du...

RDC : Peter Kazadi quitte le ministère de l’intérieur avec la conviction d’avoir défendu valablement sa patrie

Tranquille, calme, le Vice-premier ministre, et désormais ministre honoraire de l'Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, Peter Kazadi Kankonde, s'est montré plutôt légaliste, en passant...

Lubumbashi : plus de 2000 personnes prennent part à la 19è édition de la DRC Mining Week ouverte mercredi

Ouverture ce mercredi 12 juin à Lubumbashi, des travaux de la 19e édition de la ‘DRC Mining week’, entendez par là, (semaine minière de...

Articles récents