back to top

RDC : agression rwandaise, les femmes des institutions et sociétés du portefeuille dont LMC SA apportent leur soutien aux victimes

Le mercredi 14 février 2024, dans les rues de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, les femmes des institutions, des services publics, des sociétés du portefeuille, des partis politiques et autres organisations se sont rassemblées derrière la Ministre du genre, famille et enfants, Mireille MASANGU BIBI MULOKO, pour exprimer leur soutien incontestable au Président de la République et commandant suprême des Forces Armées, SEM Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO et aux compatriotes victimes de l’agression dans l’Est du pays.

Parties de la gare centrale, jusqu’à l’esplanade du Palais de la Nation, dans la commune de la Gombe, ces femmes, toutes vêtues de noir, portaient des pancartes et scandaient des slogans appelant à la paix, à la justice et à la protection des Congolais dans l’est de la RDC. Un seul message était à la portée : « Toutes derrière le Président de la République SEM Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, disons non à l’agression de notre pays, et dénonçons le silence complice de la communauté internationale. »

La présence remarquable des femmes de Lignes Maritimes Congolaises SA lors de cette marche de soutien patriotique était indéniable. Madame le Directeur Général Adjoint, Gisèle Mbwansiem Mupa, accompagnée de madame le DRH, Lydie Ndakashami, ont exprimé leur forte opposition aux meurtres et à la violence qui existent dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC). Le but de cette initiative est de sensibiliser le public, de dénoncer les atrocités et d’inciter les autorités à prendre des mesures fermes pour mettre fin à ces actes.

Devant le mausolée de Mzee Laurent Desiré Kabila, la Ministre Mireille Bibi Mulokom a exprimé les raisons de cette rencontre qui vise à rassembler les forces pour défendre et soutenir les victimes des violences.
Avant d’appeler à une action collective pour garantir la sécurité et la protection des Congolais dans tous les secteurs de la société congolaise, elle a affirmé que les massacres et les violences sexuelles sont inacceptables et que chacun a le devoir de les combattre.

La manifestation a suscité l’intérêt des Kinois ainsi que des médias locaux et internationaux, contribuant ainsi à accroître la conscience publique des souffrances vécues dans l’est de la RDC. Les femmes de Lignes Maritimes Congolaises SA espèrent que cet événement commencera à faire connaître ces atrocités à un plus grand public et incitera les autorités à prendre des mesures immédiates pour arrêter la violence.

Service Presse et Communication

Sur le même sujet

Séminaire Gouvernemental : « Votre rôle est crucial pour assurer une gouvernance efficace et orientée vers les résultats… »(Félix Tshisekedi)

Le président de la République, Félix Tshisekedi a procédé à l'ouverture des travaux du séminaire gouvernemental, dimanche 21 juillet au Palais de la Nation...

RDC : le Dr Roger Kamba échange avec une délégation d’investisseurs conduite par le Dr Lohanga Konga pour l’éclosion de secteurs clés

Dans l'optique de faire de la République démocratique du Congo (RDC) un paradis terrestre retrouvé, comme prédit par Dieu, le créateur, il y a...

RDC : ayant travaillé durant les lXes Jeux de la Francophonie, quelques personnes revendiquent encore leurs salaires une année après

Bientôt les personnels d'appoints des IXes Jeux de la Francophonie vont battre les pavés pour réclamer leur salaire qui reste en souffrance, une année...

Gisèle MBWANSIEM Mupa, DGA de LMC SA, soutient son mémoire au Collège des Hautes Études de Stratégie et de Défense à Gombe

Détentrice d'un diplôme de licence en gestion financière, option fiscalité à la Haute École de Commerce de Kinshasa, ex-ISC, Madame Gisèle MBWANSIEM Mupa vient...

RDC : vers l’élection du Bureau définitif du Sénat, le Règlement intérieur déja transmis à la Cour constitutionnelle par le Bureau provisoire

Les choses se précisent de plus en plus à la Chambre haute du Parlement de la République démocratique du Congo. Après son adoption par...

RDC : affaire Koffi Olomide, ses avocats sollicitent un report suite à l’absence de leur client

Convoqué au Parquet général près la Cour de cassation, ce lundi 15 juillet 2024, l'artiste chanteur Koffi Olomide a brillé par son absence. À en...

Articles récents