back to top

RDC : un soulèvement populaire contre les forces des Nations-Unies tourne au vinaigre à Butembo

Nuit agitée, des balles de sommation déchirant le ciel et des mouvements sporadiques des manifestants brûlant des pneus sur différents artères, des affrontements réels entre les forces des défenses et de sécurité et les manifestants: la nuit n’a pas été rose pour les habitants de Vuhira, Furu , Mutsanga et ailleurs au nord de la ville de Butembo.

À la base, une panique générale lors du passage des véhicules de la Mission de l’Organisation des Nations-Unies dans la ville. Une rumeur faisait étant d’une probable embarcation des combattants du M23 dans ces engins.

D’après les sources onusiennes, ces véhicules étaient en provenance de Rwindi en Territoire de Rutshuru pour la ville de Beni, conformément à la demande du gouvernement de la République Démocratique du Congo après la chute de cette localité aux mains des combattants du 23 Mars.

«Cette initiative menée en étroite coordination avec les FARDC, s’inscrit dans le cadre général des efforts déployés au Nord-Kivu et dans la mise en œuvre du plan conjoint de désengagement», lit-on sur le compte X de la mission.

La visibilité des ces engins militaires a causé une panique générale au sein de la population, d’abord dans les réseaux sociaux avant que certains habitants du quartier Mutsanga se sont attaqués à l’un d’eux qui se serait égaré de route, indiquent des sources locales.

Cette locomotive a été sauvée de justesse après une intervention des forces armées de la RDC, ajoute la même source.

Près de la colline Amini Yesu, située à la sortie nord de la ville, des manifestants non identifiés ont pris d’assaut par jet des cailloux un autre véhicule. Rouges de colère, ces derniers l’ont incendié sur le champ.

Pendant l’intervention des forces de l’ordre, un civil a trouvé la mort.

Suite à cette situation, la MONUSCO condamne cet incident et annonce l’ouverture d’une enquête pour connaître ses causes profondes.

«La MONUSCO condamne l’attaque de son convoi survenue dans la nuit du jeudi 28 mars 2024 dans la localité de Butembo au Nord-Kivu. Elle enquête actuellement sur les circonstances et incidents découlant de cette situation», a lancé la MONUSCO dans un message destiné aux médias.

Dans la province du Nord-Kivu, les rumeurs sur le rôle de la MONUSCO et sa collaboration présumée avec des groupes armés locaux et étrangers est une monnaie courante.

Ces informations légèrement crédibles occasionnent des manifestations sanglantes qui brise la confiance d’une part entre la mission onusienne et d’une autre le gouvernement congolais et sa population.

Benjamin Sivanzire

Sur le même sujet

RDC : ayant travaillé durant les lXes Jeux de la Francophonie, quelques personnes revendiquent encore leurs salaires une année après

Bientôt les personnels d'appoints des IXes Jeux de la Francophonie vont battre les pavés pour réclamer leur salaire qui reste en souffrance, une année...

Gisèle MBWANSIEM Mupa, DGA de LMC SA, soutient son mémoire au Collège des Hautes Études de Stratégie et de Défense à Gombe

Détentrice d'un diplôme de licence en gestion financière, option fiscalité à la Haute École de Commerce de Kinshasa, ex-ISC, Madame Gisèle MBWANSIEM Mupa vient...

RDC : vers l’élection du Bureau définitif du Sénat, le Règlement intérieur déja transmis à la Cour constitutionnelle par le Bureau provisoire

Les choses se précisent de plus en plus à la Chambre haute du Parlement de la République démocratique du Congo. Après son adoption par...

RDC : affaire Koffi Olomide, ses avocats sollicitent un report suite à l’absence de leur client

Convoqué au Parquet général près la Cour de cassation, ce lundi 15 juillet 2024, l'artiste chanteur Koffi Olomide a brillé par son absence. À en...

Rusthuru : traitée de tous les maux, la CENCO qualifie d’incident inattendu l’intervention de Corneille Nangaa en pleine eucharistie

Traitée de tout le mot suite à la prise de parole par Corneille Nangaa pendant la célébration eucharistique du dimanche 14 juillet 2024, dans...

Convocation de Koffi en justice : Lamuka soutient le chanteur et crie à une dérive dictatoriale!

Après la convocation du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel de la Commission (CSAC), le chanteur congolais Koffi Olomide est attendu, ce lundi 15 juillet 2024,...

Articles récents