back to top

RDC : vulgarisation de la loi organique de la Cour des Comptes en faveur des mandataires publics, Gisèle Mwanseim DGA de LMC, salue l’initiative

Le Fleuve Congo Hôtel a servi de cadre à la journée de vulgarisation de la loi organique n• 18/024 du 13 novembre 2018 portant composition, organisation et fonctionnement de la Cour des comptes à l’intention des mandataires publics des sociétés du portefeuille et des établissements publics.

A l’ouverture du cérémonial, en présence de la ministre d’État, ministre du Portefeuille, Mme Adèle KAHINDA, le Premier Président de la Cour des comptes, M. Jimmy MUNGANGA NGWAKA a souhaité la bienvenue aux invités tout en donnant la raison de cette rencontre qui se veut être une journée pédagogique sur la vulgarisation de la loi organique de la Cour des comptes en faveur des mandataires publics.

«Cette activité que j’ai l’honneur de présider ce jour à pour objectif principal, échanger avec les mandataires publics sur la mise en œuvre du devoir sacré de recevabilité vis-à-vis du peuple congolais à travers la Cour des comptes. L’organe supérieur de contrôle des finances et des biens publics en RDC, la cour des comptes est déterminée à contribuer efficacement à une gestion plus saine et plus rationnelle des entreprises du portefeuille et des établissements publics», a-t-il dit dans son mot de circonstance.

A ce jour, plusieurs entreprises du portefeuille et établissements publics de l’Etat ne déposent pas leurs états financiers à la Cour des comptes, empêchant ainsi à cet organe de les contrôler avec efficacité et efficience et d’adresser le cas échéant, des alertes utiles.

«Le diagnostic posé m’a permis de comprendre que les principaux acteurs de la gestion des finances et des biens publics de notre pays, les mandataires publics, demeurent dans l’ignorance de leurs devoirs sacrés de redevabilité tel qui l’est dit dans notre loi organique que nous vulgarisons ce jour en faveur des mandataires publics. (…) Pour l’exercice 2023, jusqu’à ce jour, sur 108 entreprises du portefeuille et établissements publics, seuls 9 ont déposé leurs états financiers», a martelé le Premier Président de la Cour des Comptes.

Après plusieurs intervenants ayant axé leurs exposés sur différentes matières, notamment sur les sanctions réservées aux sociétés retardataires, avec des amandes allant jusqu’à 24 mois de salaire du récalcitrant, les mandataires publics dont le Directeur Général Adjoint, de Lignes Maritimes Congolaises, Mme Gisèle MBWANSIEM MUPA et autres invités présents dans la salle ont vivement salué cette initiative pédagogique qui vise contribue à une gestion efficace des entreprises du portefeuille et établissements publics.

C’est par un jeu des questions et réponses que cette rencontre s’est soldée à la satisfaction générale.

Service Presse et Communication

Sur le même sujet

Kinshasa : « Il faut sauver la vie fes chauffeurs de taxi, victimes des criminels la nuit » (PNC et ACCO)

La Police Nationale Congolaise (PNC) a pris des mesures, lors d'une réunion avec l'Association des Chauffeurs du Congo ( ACCO), samedi 13 juillet 2024. À...

USA : en plein meeting en Pennsylvanie Donald Trump se fait tirer

L’ancien président et candidat à la présidentielle a été légèrement blessé à l’oreille par un tir lors d’un meeting, samedi. Le suspect et un...

RDC : crise au sein de l’UDPS, la légitimité de Augustin Kabuya ne peut être remise en cause par quelques personnes frustrées (présidence du...

À travers sa déclaration politique du vendredi 12 juillet 2024,la présidence de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) s'est clairement prononcée...

Affaire « gifler », « taper » Koffi Olomide convoqué à la Cour de cassation ce lundi

Alors qu'il croyait se tirer de l'affaire, après ses commentaires sur la guerre de l’Est sur le plateau de l’émission «Le Panier» à la...

RDC : développement touristique, Didier M’pambia a échangé avec un groupe d’hommes d’affaires désireux d’investir en RDC

Le ministre du Tourisme, Didier M'pambia Musanga, a rencontré une délégation d'hommes d'affaires conduite par Dr. Farzam Kamalabadi de Future Trends Group. Ces désir...

RDC : les experts comptables réunis dans leur premier congrès à Kinshasa

Ouverture ce jeudi 11 juillet 2024, au Centre financier à Kinshasa du premier congrès de l’ordre national des experts comptables (ONEC) de la République...

Articles récents