back to top

RDC : situation sécuritaire et humanitaire à l’Est, le Haut-Commissaire aux droits de l’homme de l’ONU a échangé avec le Chef de l’État à Kinshasa

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme en visite en République Démocratique du Congo, a rencontré ce jeudi 18 Avril 2024, le Chef de l’État, Félix Tshisekedi. Volker Türk a échangé avec le Président de la République sur la situation sécuritaire et humanitaire dans l’Est du pays où il y a plusieurs déplacés internes qui ont fui les violences orchestrées par les terroristes de M23 soutenus par l’armée rwandaise. Les deux personnalités ont discuté des moyens qui permettront de mettre fin à cette crise qui touche des millions de congolais.

Les discussions ont tourné autour de la situation qui sévit dans la partie Est du pays, laquelle a déjà occasionné plusieurs morts. Les deux personnalités ont tous condamné avec la dernière énergie, les massacres enregistrés à chaque fois par les rebelles du M23 avec le soutien du Rwanda. Volker Türk, a reconnu la tragédie que traverse la population de l’Est de la République, et a promis d’en faire large écho pour que la communauté internationale arrive à agir en toute urgence pour apporter de l’assistance à ces populations longtemps meurtries.

«J’ai vu la souffrance des personnes qui sont affectées par la violence et par le conflit, et c’est clair que la communauté internationale doit vraiment se mobiliser pour trouver une solution à cela, et pour soutenir la population congolaise», a dit Volker Türk.

C’est une victoire diplomatique pour la République démocratique du Congo, d’avoir amené le Haut-Commissaire aux droits de l’homme de l’ONU à palper du doigt la catastrophe humanitaire avec des millions de déplacés internes dans les provinces d’Ituri et du Nord-Kivu, dans l’Est de la RDC.

Pour le ministre congolais des droits humains, Fabrice Pwela, la priorité pour la Communauté internationale doit-être la fin de la guerre et la pacification de l’Est de la RDC afin de permettre aux populations de cette partie du pays de vivre dans la paix après plusieurs années de souffrance.

«Nous, nous avons dit, qu’il est important qu’on mette un terme à la guerre, parce que la Communauté Internationale a voulu nous en vouloir pour la question de la levée du moratoire. Nous avons clairement demandé, et nous avons même apprécié la position du Chef de l’État qui dit que sur cette question, nous voulons discipliner notre armée. Quelle est le phénomène qui tue plus entre l’application de la peine de mort et la guerre ? La réponse est claire que c’est la guerre qui est le premier ennemi des droits de l’homme. Que la Communauté internationale mette autant d’ardeur pour stopper la guerre, qu’elle ne mette pour s’opposer à la levée du moratoire, parce que les congolais ne veulent que vivre dans la paix», a laissé entendre Fabrice Pwela, Ministre des droits humains.

Durant son séjour en RDC, Volker Türk a été dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu en proie à l’insécurité depuis plusieurs années. Il a attiré l’attention sur la responsabilité juridique des pays limitrophes impliqués dans les violences dans l’Est de la RDC. Il a demandé à tous ces pays de s’assurer que les groupes armés ne bénéficient d’aucun soutien pour arrêter les violences contre les populations de cette partie du pays.

Sur le même sujet

RDC : ayant travaillé durant les lXes Jeux de la Francophonie, quelques personnes revendiquent encore leurs salaires une année après

Bientôt les personnels d'appoints des IXes Jeux de la Francophonie vont battre les pavés pour réclamer leur salaire qui reste en souffrance, une année...

Gisèle MBWANSIEM Mupa, DGA de LMC SA, soutient son mémoire au Collège des Hautes Études de Stratégie et de Défense à Gombe

Détentrice d'un diplôme de licence en gestion financière, option fiscalité à la Haute École de Commerce de Kinshasa, ex-ISC, Madame Gisèle MBWANSIEM Mupa vient...

RDC : vers l’élection du Bureau définitif du Sénat, le Règlement intérieur déja transmis à la Cour constitutionnelle par le Bureau provisoire

Les choses se précisent de plus en plus à la Chambre haute du Parlement de la République démocratique du Congo. Après son adoption par...

RDC : affaire Koffi Olomide, ses avocats sollicitent un report suite à l’absence de leur client

Convoqué au Parquet général près la Cour de cassation, ce lundi 15 juillet 2024, l'artiste chanteur Koffi Olomide a brillé par son absence. À en...

Rusthuru : traitée de tous les maux, la CENCO qualifie d’incident inattendu l’intervention de Corneille Nangaa en pleine eucharistie

Traitée de tout le mot suite à la prise de parole par Corneille Nangaa pendant la célébration eucharistique du dimanche 14 juillet 2024, dans...

Convocation de Koffi en justice : Lamuka soutient le chanteur et crie à une dérive dictatoriale!

Après la convocation du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel de la Commission (CSAC), le chanteur congolais Koffi Olomide est attendu, ce lundi 15 juillet 2024,...

Articles récents