back to top

Mbuji-Mayi : l’Université officielle de Mbuji-Mayi accueille les assises du deuxième colloque International

L’université officielle de Mbujimayi (UOM) organise le deuxième colloque international sous le thème célébré le professeur Kambayi Bwatshia et les questions sociales congolaises, examen, critique et relecture contextuelles.

Pour la deuxième journée du 24 mai 2024, quatre intervenants ont été programmé pour cette journée, le professeur Valérie Kabiena Kuluila le premier conférencier a exposé sur les problèmes qui tuent la République démocratique du Congo (RDC). Valérie Kabiena Kuluila a démontré qu’il y’a une amnésie généralisée qui est à la base de l’état actuel de la République démocratique du Congo, parce que les congolais oublient facilement le passé.

« Nous sommes en train de célébrer depuis hier le professeur Kambayi Bwamtshia, qui, dans son parcours de scientifique a développé beaucoup de questions sur la situation sociale dans le pays, alors aujourd’hui, en lui il y a un modèle qu’on veut nous imprimer, un modèle de scientifique qui ne laisse rien passer au hasard et qui est proche de l’université en faisant effectivement remplir la mission de l’université, l’enseignement, la recherche et l’action au développement, et lui ne s’est pas éloigné ni de la société, ni de l’université, aujourd’hui il est âgé de plus de 80 ans il est en train de travailler, aujourd’hui on l’a célébré après qu’on ait célébré l’année passée Mgr Tshibangu Tshishiku », a fait savoir le professeur Valérie Kabiena Kuluila.

Et d’ajouter :

« Qu’est-ce que nous pouvons retenir, on devrait voir qu’est-ce que les questions sociales que Kambayi Bwatshia a analysé dans son parcours, et qu’est-ce que nous pouvons nous même tirer comme leçon pour notre avenir en tant que peuple, c’est ainsi que je suis intervenu aujourd’hui pour parler de l’autopsie, tout le monde dit que le pays est déjà mort, comme le pays est déjà mort, on doit chercher à savoir qu’est ce qui a fait à ce que le pays meurt, il y a des choses qui ont tué le pays qui sont à la base de la déliquescence du pays, c’est notamment une amnésie généralisée, le peuple congolais oublie vite son passé, au moins il embrasse celui qu’on ne doit pas embrassé, il rejette ce qu’il ne fallait pas rejeter, on embrasse facilement ceux qui nous ont fait du mal, parce qu’on a oublié l’histoire, il y a un type de syndrome de stockholm, on aime ceux qui nous ont fait du souffrir, on aime bien accusé Mobutu, on aime bien accusé Kabila mais on oublie qui sont derrière Mobutu, qui sont derrière Kabila, ce sont ceux-là qui, a chaque tournant de l’histoire, ils nous amènent d’autres animateurs socio-politique, ce ceux-là qui sont nos vrais ennemis, ce sont ceux-là qui sont nos vrais ennemis. Il y a crise d’idéologie ici au Congo, il y a crise économique au pays, il y a crise politique au pays, pourquoi ? parce que l’ennemi du Congo c’est le congolais lui-même, vous verrez, il y a l’impunité et les miettes qu’on trouve pour le pays on le détourne facilement, il y a même carence de patriotisme, voilà parmi les éléments qui font que le pays meurt, qu’est-ce qu’il faut, nous avons proposé qu’il faudrait le renouvèlement de l’intelligence ».

Sur le même sujet

RDC : ayant travaillé durant les lXes Jeux de la Francophonie, quelques personnes revendiquent encore leurs salaires une année après

Bientôt les personnels d'appoints des IXes Jeux de la Francophonie vont battre les pavés pour réclamer leur salaire qui reste en souffrance, une année...

Gisèle MBWANSIEM Mupa, DGA de LMC SA, soutient son mémoire au Collège des Hautes Études de Stratégie et de Défense à Gombe

Détentrice d'un diplôme de licence en gestion financière, option fiscalité à la Haute École de Commerce de Kinshasa, ex-ISC, Madame Gisèle MBWANSIEM Mupa vient...

RDC : vers l’élection du Bureau définitif du Sénat, le Règlement intérieur déja transmis à la Cour constitutionnelle par le Bureau provisoire

Les choses se précisent de plus en plus à la Chambre haute du Parlement de la République démocratique du Congo. Après son adoption par...

RDC : affaire Koffi Olomide, ses avocats sollicitent un report suite à l’absence de leur client

Convoqué au Parquet général près la Cour de cassation, ce lundi 15 juillet 2024, l'artiste chanteur Koffi Olomide a brillé par son absence. À en...

Rusthuru : traitée de tous les maux, la CENCO qualifie d’incident inattendu l’intervention de Corneille Nangaa en pleine eucharistie

Traitée de tout le mot suite à la prise de parole par Corneille Nangaa pendant la célébration eucharistique du dimanche 14 juillet 2024, dans...

Convocation de Koffi en justice : Lamuka soutient le chanteur et crie à une dérive dictatoriale!

Après la convocation du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel de la Commission (CSAC), le chanteur congolais Koffi Olomide est attendu, ce lundi 15 juillet 2024,...

Articles récents