back to top

Kasaï-Oriental : de l’incompétence au détournement, Mathias Kabeya désormais dans les viseurs de l’IGF

Les agissements suspects du gouverneur du Kasai Oriental, Patrick Kabeya Matshi Abidi, sont depuis quelques semaines dans le viseur de l’Inspection générale des finances -IGF. Depuis cinq mois, la province reçoit un virement mensuel régulier chiffré chacun à 1,5 million de dollars, logés dans un compte à part dont le gouverneur détenait seul le secret jusque-là et dont l’utilisation reste opaque, révèle une enquête documentée.

A en croire des sources, le gouverneur Patrick Kabeya a dans un premier temps caché l’existence de ce compte aux Inspecteurs des finances en mission dans la province. Ce compte a été finalement découvert grâce à la vigilance de l’Inspecteur général chef de service de l’IGF, Jules Alingete, qui a décidé de redéployer une nouvelle mission annoncée à Mbuji-Mayi ce dimanche mais à laquelle s’oppose bizarrement le gouverneur.

Confondu par le Premier président de la Cour des comptes

« Le gouverneur Kabeya avait initialement instruit ses différents services de ne jamais présenter ce compte à l’Inspection générale des finances. A toutes les personnes informées sur ce compte, il à toujours fait croire que sa gestion était une exclusivité du gouvernement central. Quand il a appris le déploiement d’une nouvelle mission d’audit de l’IGF, il a commencé à multiplier prétextes et obstacles. Nous avons les informations qu’il a associé le Directeur général du Bceco dans une démarche consistant à associer un procureur près la Cour des comptes, faire croire à l’opinion que cette dernière était déjà en mission similaire au Kasai Oriental et que l’IGF ne pouvait plus agir. Malheureusement, le directeur général du Bceco s’est prêté à ce mauvais jeu en minutant un courrier tendant à obstruer l’audit de l’IGF, organisé dans le cadre du contrôle et suivi de l’exécution du Programme de développement des 145 territoires », relate une source proche du dossier.

Et d’ajouter :

« C’est ça l’origine des échanges épistolaires entre l’IGF, le gouverneur et le Premier président de la Cour des comptes, favorable à l’audit de l’IGF, qui évoque une mission imaginaire de la Cour des comptes derrière laquelle a tenté de se réfugier Kabeya Matshi.»

Le 11 juillet 2023, le gouverneur du Kasai Oriental a effectivement adressé une copie de sa correspondance à l’GF au président de la Cour des comptes, parlant d’un prétendu non respect des attributions et promettant de saisir le président de la République en sa qualité de garant du bon fonctionnement des institutions.

Le Premier président de la Cour des comptes, Jimmy Munganga, l’a confondu dans sa lettre de riposte datée du 18 juillet 2023. «J’accuse bonne réception de la copie me réservée de votre lettre n° 01/1134/CAB.PROGOU/K.OR/2023 du 11 juillet 2023 adressée à Monsieur l’inspecteur Général des Finances-Chef de Service, relative à l’objet repris en marge. Y faisant suite, je note que sous prétexte d’une mission imaginaire de la Cour des comptes au Kasai Oriental, vous tentez d’échapper au contrôle de l’inspection Générale des Finances en invoquant ma lettre d’annonce d’une mission d’audit des finances de votre province, référencée CAB.PPCC/CC/TKG/132/2023, que vous qualifiez à tort d’ordre de mission.

Vous êtes pourtant sans ignorer que la lettre à laquelle vous faites allusion ne constitue nullement un ordre de mission mais plutôt l’annonce d’une mission de la Cour des comptes, du reste ajournée sine die par ma lettre n°CAB.PPCC/CC/MMG/161/2023 du 28 mai 2023», a rappelé Jimmy Munganga.

« Je saisis, par ailleurs, la présente opportunité pour vous rappeler qu’il n’appartient pas à un Responsable d’une entité auditée de se prévaloir de la préséance de la Cour des comptes sur tous les autres organes de contrôle des finances et des biens publics. Pareille attitude doit être interprétée et comprise comme une volonté manifeste d’échapper au contrôle et d’éviter, par ce fait-même, de s’acquitter de son devoir sacré de redevabilité en tant qu’agent public. C’est la raison pour laquelle, je vous prie de déférer sans réserve ni résistance au contrôle de l’inspection Générale des Finances en mission dans votre entité»

Le verrou de l’IGF
Entre-temps, l’IGF, convaincue du bien-fondé de sa mission, a entrepris de resserrer l’étau. Ses investigations lui ont ouvert la voie du compte caché dans lequel le gouverneur Kabeya puise pour effectuer des dépenses autres que celles dédiées selon les subventions du gouvernement central. Depuis quatre mois, ces fonds publics au profit de la province prennent une destination inconnue.

Dans son élan de mégestion des finances publiques, le gouverneur Kabeya a encore voulu s’accaparer du dernier virement mensuel en date, effectué le 20 juillet 2023 via le compte Agripel suivant l’avis de débit datant du même jour, et destiné à l’achat et au transport des 15 tracteurs pour la relance de l’activité agricole au Kasai Oriental, mais l’IGF a placé son verrou grâce à sa patrouille financière. Elle a ordonné le gel de ce compte et conditionné l’utilisation de ces fonds à la justification préalable de précédents décaissements. Selon nos informations, les relevés de compte disponibles attestent que le gouverneur Kabeya y a puisé comme dans ses propres poches et c’est ce qui explique des agitations de sa part.

Les égarements et l’incivisme du gouverneur Kabeya ont commencé à agacé les structures locales de son propre parti, l’UDPS, et à lui valoir la réprobation des députés provinciaux du Kasai Oriental. «Si l’idée était d’aider la province à rattraper son retard, le comportement du gouverneur Kabeya est contreproductif. Il a touché aux millions qu’il fallait jamais détourner. Dommage. L’ennemi du Kasaïen c’est le Kasaïen lui-même», a tapé un élu provincial, très remonté.

AfricaNews RDC via Surveillance.cd

Sur le même sujet

Pacification de l’Est de la RDC et coopération bilatérale : la Première Ministre échange avec certains diplomates accrédités à Kinshasa

La Première Ministre Judith Suminwa Tuluka a accordé, jeudi 20 juin 2024, une série d'audiences à des diplomates représentant le Pays-Bas, la Chine, les...

RDC : renforcement de collaboration, les responsables de LMC échangent avec le nouveau Ministre du Portefeuille Jean-Lucien Bussa

Quelques jours après l'investiture du nouveau Gouvernement de la RDC, une première rencontre entre le Ministre du portefeuille Jean-Lucien Bussa Tongba, les membres des...

Sénat : le sénateur Jonas Mukamba reçu chaleureusement par le Rapporteur Ivan KAZADI

Les relations sont au beau fixe entre le Bureau provisoire du Sénat et le Patriarche Jonas Mukamba Kadiata Nzemba. Mardi 18 juin 2024, en...

Entrepreneuriat des jeunes en RDC : Diambilay Business Center, une Académie d’accompagnement dans la création des entreprises

Dans le but d’accompagner les jeunes entrepreneurs congolais dans la création des entreprises, l’Académie Diambilay Business Center a organisé le 15 juin 2024 à...

Kongo-Central : Gisèle Mbwansiem assiste à l’accostage du Navire M/V Atlantic Spirit II à Boma

Arrivé à Boma le samedi 15 juin 2024, troisième étape de sa visite officielle dans la province du Kongo Central, le Directeur Général de...

DRC Mining Week à Lubumbashi : le PCA Lambert Mende Omalanga, porte-étandard de LMC devant les partenaires

Le PCA de LMC SA, l’honorable Lambert MENDE Omalanga, est depuis jeudi 13 Juin en mission de service dans la Direction Régionale Sud au...

Articles récents