back to top

9e édition business forum : Makutano veut stimuler les échanges commerciaux intra-africains

Pour aider l’Afrique à capter le potentiel des échanges commerciaux entre pays, le Réseau d’Affaires Makutano a décidé de consacrer sa 9éme édition Business Forum à la question. RDV les 20 et 21 septembre à Abidjan. Objectif : libérer le potentiel d’un marché de près de 22 milliards de dollars.

22 Milliards de dollars. C’est le potentiel des échanges commerciaux intra-africains. Hélas, une manne financière inexploitée. C’est justement pour réfléchir à des solutions pratiques que Nicole Sulu, Fondatrice du Business Forum Makutano et du Réseau d’Affaires Makutano a décidé de consacrer la 9e édition du Business Forum à cette question. Le premier réseau d’affaires d’Afrique centrale, se tiendra les 20 et 21 septembre 2023 au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan. Cet événement majeur, qui aura lieu pour la première fois en dehors de la République démocratique du Congo et de la sous -région, réunira plus de 150 personnalités dont des chefs de gouvernements, des décideurs publics, des dirigeants du secteur privé ainsi que des leaders de la société civile afin de contribuer à la libération du potentiel commercial intra-africain inexploité. « Depuis une décennie, nous facilitons le dialogue entre les décideurs privés et publics. Ces dernières années, le Business Forum a cimenté son envergure panafricaine et œuvre à l’avènement d’une Afrique prospère et inclusive. Cela ne sera possible qu’à travers le développement d’échanges commerciaux intra-africains qui résultent d’une plus grande collaboration entre l’ensemble des parties prenantes et d’une véritable intégration continentale », a expliqué Nicole Sulu.

Les participants à la grande rencontre Makutano lors de l’édition passée à Mbnuji Mayi, RDC.

Avec un potentiel estimé à 21,9 milliards de dollars, soit l’équivalent de 43% des exportations intra-africaines actuelles, le commerce intra-africain peut valoir bien des satisfactions. Selon une note fournit par Makutano, avec une meilleure intégration régionale et le renforcement des échanges intracontinentaux augmenteraient, « d’ici 2035, les revenus africains de 9 %, soit 571 milliards de dollars, et permettrait de créer 18 millions de nouveaux emplois. Cela renforcerait le secteur privé africain, créerait des marchés plus compétitifs tout en accélérant la diversification économique. De plus, cette création de richesse sortirait 50 millions de personnes de l’extrême pauvreté, rendant la croissance inclusive ». Un défi que le Business Forum devrait aider à relever. C’est la conviction de Tidjane Thiam, Président exécutif de Freedom Acquisition Corporation. «Par sa vocation et ambition, le Business Forum du réseau MAKUTANO facilite un dialogue ouvert et constructif entre acteurs privés et publics. Grâce à ces échanges, chacune des parties prenantes développe une meilleure compréhension des défis et des contraintes auxquels l’autre est confrontée. C’est ainsi que se développera le commerce intra-africain absolument indispensable à l’amélioration du bien-être des Africaines et des Africains », a-t-il dit. Non sans appeler les États «à construire un environnement propice aux affaires, particulièrement en matière de libre circulation des biens, des services et des personnes. Seul l’accès à des marchés étendus transformera les entreprises africaines en leaders de l’économie globale».  

A cette rencontre de dimension internationale, participeront des centaines de capitaines d’industrie et de décideurs publics africains de premier plan parmi lesquels six Chefs d’État en exercice et honoraires. Le réseau compte plus de 500 membres en République Démocratique du Congo, en Afrique et dans le monde entier. Au menu, des sessions de travail interactives sur des problématiques sectorielles, débattues en plénières et creusées en workshops afin de déboucher sur des livrables concrets, des sessions de networkingpour parler affaires, avec un focus particulier sur les opportunités multisectorielles qu’offrent aujourd’hui la RDC et la Côte d’Ivoire…

ANA via Surveillance.cd

Sur le même sujet

RDC : ayant travaillé durant les lXes Jeux de la Francophonie, quelques personnes revendiquent encore leurs salaires une année après

Bientôt les personnels d'appoints des IXes Jeux de la Francophonie vont battre les pavés pour réclamer leur salaire qui reste en souffrance, une année...

Gisèle MBWANSIEM Mupa, DGA de LMC SA, soutient son mémoire au Collège des Hautes Études de Stratégie et de Défense à Gombe

Détentrice d'un diplôme de licence en gestion financière, option fiscalité à la Haute École de Commerce de Kinshasa, ex-ISC, Madame Gisèle MBWANSIEM Mupa vient...

RDC : vers l’élection du Bureau définitif du Sénat, le Règlement intérieur déja transmis à la Cour constitutionnelle par le Bureau provisoire

Les choses se précisent de plus en plus à la Chambre haute du Parlement de la République démocratique du Congo. Après son adoption par...

RDC : affaire Koffi Olomide, ses avocats sollicitent un report suite à l’absence de leur client

Convoqué au Parquet général près la Cour de cassation, ce lundi 15 juillet 2024, l'artiste chanteur Koffi Olomide a brillé par son absence. À en...

Rusthuru : traitée de tous les maux, la CENCO qualifie d’incident inattendu l’intervention de Corneille Nangaa en pleine eucharistie

Traitée de tout le mot suite à la prise de parole par Corneille Nangaa pendant la célébration eucharistique du dimanche 14 juillet 2024, dans...

Convocation de Koffi en justice : Lamuka soutient le chanteur et crie à une dérive dictatoriale!

Après la convocation du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel de la Commission (CSAC), le chanteur congolais Koffi Olomide est attendu, ce lundi 15 juillet 2024,...

Articles récents