back to top

RDC : lancement d’un fonds d’appui de 5M$ pour les peuples autochtones des forêts

Un nouveau mécanisme de financement de la protection du massif forestier du bassin du Congo voit le jour. Présenté le 22 septembre 2023, lors du Sommet onusien sur l’ambition climatique à New York, le Fonds forestier pour les peuples autochtones et les communautés locales (IIFF) permettra à ces groupes de jouer un rôle de premier plan dans la sécurisation, la protection et la gestion des forêts dont ils dépendent. L’initiative de 5 millions de dollars lancée par Wildlife Conservation Society (WCS) et Rainforest Foundation Norway (RFN), est dédiée à la République démocratique du Congo (RDC), qui détient environ les deux tiers de la forêt du bassin du Congo.

Le lien entre Droits de l’Homme et biodiversité se précise en Afrique. Dans une étude publiée en 2021, la Rainforest Foundation Norway (RFN) relève et déplore la modicité de la finance climatique allouée aux peuples autochtones et des communautés locales (IPLC) des pays tropicaux. Au cours des dix dernières années, ces derniers n’ont reçu qu’environ 270 millions de dollars par an en moyenne. Cela équivaut à moins de 1% de l’aide publique au développement (APD) destinée à l’atténuation du changement climatique et à l’adaptation au changement climatique sur la même période. Cela ne représente également que 30% de ce qui a été identifié comme nécessaire pour une réforme foncière transformationnelle dans seulement 24 pays tropicaux.

Mais pour les IPLC de la République démocratique du Congo (RDC), la situation devrait s’améliorer. La Wildlife Conservation Society (WCS) et la RFN, ont mis sur pied un fonds dont l’accès est direct pour ces peuples. Il s’agit du Fonds forestier pour les peuples autochtones et les communautés locales (IIFF). Lancé le 22 septembre 2023, lors du Sommet des Nations unies sur l’ambition climatique à New York, ce fonds de 5 millions de dollars permettra aux peuples autochtones des forêts notamment ceux des provinces de l’Équateur et du Sud-Kivu (Aka et Twa), de jouer un rôle de premier plan dans la sécurisation, la protection et la gestion des forêts dont ils dépendent. Ces groupes jaloux de leurs « terres » ont par exemple l’habitude de s’opposer à la déforestation et au commerce illégal des espèces sauvages.

«La création de cette facilité démontre notre engagement à faciliter les opportunités de financement pour les peuples autochtones et les communautés locales en respectant leurs valeurs et leur rôle dans la protection des forêts du bassin du Congo. Les communautés jouent un rôle central dans la protection des écosystèmes à haute intégrité et, à leur tour, les écosystèmes à haute intégrité sont essentiels au bien-être des communautés, car leurs savoirs endogènes (guérison par les plantes, Nldr), traditions, moyens de subsistance et systèmes fonciers sont profondément liés à ces forêts de RDC. », a expliqué Jean-Paul Kibambe, directeur du programme pays pour WCS RDC.

Une partie du nouveau financement sera destinée à lutter contre les expulsions abusives des peuples autochtones en RDC et à leur donner un accès direct aux capitaux (sans intermédiaires) pour développer une foresterie communautaire ainsi que  leurs pratiques historiquement écologiques. L’on sait également que le lancement du Fonds a été rendu possible par un financement de démarrage du Bezos Earth Fund, créé par le milliardaire américain Jeff Bezos, de l’Initiative internationale norvégienne pour le climat (NICFI)  et les forêts et du Programme de gouvernance forestière, de marchés et de climat du gouvernement britannique  (FGMC), qui pèse 288 millions d’euros.

Afrik 21 via Surveillance.cd

Sur le même sujet

RDC : ayant travaillé durant les lXes Jeux de la Francophonie, quelques personnes revendiquent encore leurs salaires une année après

Bientôt les personnels d'appoints des IXes Jeux de la Francophonie vont battre les pavés pour réclamer leur salaire qui reste en souffrance, une année...

Gisèle MBWANSIEM Mupa, DGA de LMC SA, soutient son mémoire au Collège des Hautes Études de Stratégie et de Défense à Gombe

Détentrice d'un diplôme de licence en gestion financière, option fiscalité à la Haute École de Commerce de Kinshasa, ex-ISC, Madame Gisèle MBWANSIEM Mupa vient...

RDC : vers l’élection du Bureau définitif du Sénat, le Règlement intérieur déja transmis à la Cour constitutionnelle par le Bureau provisoire

Les choses se précisent de plus en plus à la Chambre haute du Parlement de la République démocratique du Congo. Après son adoption par...

RDC : affaire Koffi Olomide, ses avocats sollicitent un report suite à l’absence de leur client

Convoqué au Parquet général près la Cour de cassation, ce lundi 15 juillet 2024, l'artiste chanteur Koffi Olomide a brillé par son absence. À en...

Rusthuru : traitée de tous les maux, la CENCO qualifie d’incident inattendu l’intervention de Corneille Nangaa en pleine eucharistie

Traitée de tout le mot suite à la prise de parole par Corneille Nangaa pendant la célébration eucharistique du dimanche 14 juillet 2024, dans...

Convocation de Koffi en justice : Lamuka soutient le chanteur et crie à une dérive dictatoriale!

Après la convocation du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel de la Commission (CSAC), le chanteur congolais Koffi Olomide est attendu, ce lundi 15 juillet 2024,...

Articles récents