back to top

Nord-Kivu : une nouvelle campagne contre la poliomyelite annoncée par le programme élargi de vaccination

Après la recente campagne denommée «Carton rouge contre la poliomyelite», une autre phase est necessaire au regard de la persistance de cette maladie en province du Nord-Kivu.

Cette nécessité a été expliquée ce lundi 09 Octobre 2023, par le coordonnateur du Programme Élargi de Vaccination en province. C’est dans un point de presse tenu à Goma, que le docteur Hans Bateyi a expliqué que le besoin persiste toujours.

Malgré des bons résultats de la récente campagne, qui ont été plus que satisfaisants, il y a encore des zones non couvertes par ce programme.

« En terme des zones où on a des faibles couvertures vaccinales, on vaccine en routine mais on ne vaccine pas tous les enfants. Nous avons beaucoup d’enfants qui ne sont pas protégés contre les maladies évitables par le vaccin, notamment la poliomyelite », a-t-ildit.

Il précise que pour une bonne réponse à cette pathologie qui n’est évitable que par la vaccination, il est important de renouveller l’immunité des enfants.

« C’est sous forme de campagne qu’il faut rattrapper tous ces enfants, et là on élargie même la cible jusqu’à 59 mois, de zero à 59 mois. Il faut proteger nos enfants, il y a des nouveaux qu’il faut encore vacciner, ceux là qui ont été vaccinés doivent avoir des doses supplémentaires pour être protégé », a-t-il ajouté.

Toutefois le responsable de ce programme au Nord-kivu pense qu’au delà de la vaccination, des mesures preventives dans la communauté sont très utiles pour stopper cette persistance de la poliomyelite au Nord-kivu.

« La poliomyelite est une maladie de mains sales, aussi longtemps que nous avons un problème de l’eau, aussi longtemps que nous gérons mal les déchets, donc on va s’attendre toujours à la recrudescence de cette maladie dsns la société et l’unique remède c’est la Vaccination couplé aussi à la surveillance environnementale », a insisté le Docteur Hans Bateyi.

Signalons que la poliomyelite est une maladie dangereuse. Si les mesures préventives ne sont pas prises, elle peut causer la paralysie, de anomalies et au pire la mort.

Meschac TSONGO, à Goma

Sur le même sujet

Culture : le Ministère de la Culture, Arts et Patrimoines dément la participation de la RDC à la Biennale de Venise

Par le biais d'un communiqué officiel, le Ministère de la Culture, Arts et Patrimoines porte à la connaissance dela presse, des partenaires médias et...

Nord-Kivu : situation sécuritaire, la société alerte sur des nouvelles attaques

La situation sécuritaire dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC) reste très préoccupante. La société civile de la province du Nord-Kivu, qui...

Culture : concert du Dojo de Paris annulé, Zaïko Langa Langa confirme sa production du 06 juillet à Bienne

Le groupe musical cher à Jossart Nyoka Longo, Zaïko Langa Langa continue à égayer le public européen, avec la danse "Zonga sima Awa te",...

Pacification de l’Est de la RDC et coopération bilatérale : la Première Ministre échange avec certains diplomates accrédités à Kinshasa

La Première Ministre Judith Suminwa Tuluka a accordé, jeudi 20 juin 2024, une série d'audiences à des diplomates représentant le Pays-Bas, la Chine, les...

RDC : renforcement de collaboration, les responsables de LMC échangent avec le nouveau Ministre du Portefeuille Jean-Lucien Bussa

Quelques jours après l'investiture du nouveau Gouvernement de la RDC, une première rencontre entre le Ministre du portefeuille Jean-Lucien Bussa Tongba, les membres des...

Sénat : le sénateur Jonas Mukamba reçu chaleureusement par le Rapporteur Ivan KAZADI

Les relations sont au beau fixe entre le Bureau provisoire du Sénat et le Patriarche Jonas Mukamba Kadiata Nzemba. Mardi 18 juin 2024, en...

Articles récents