back to top

Agression rwandaise : fumée noire dans les maquis de Rutshuru

La soirée du samedi 06 Janvier a été cauchemardesque pour les combattants du Mouvement du 23 Mars et de l’Alliance Fleuve Congo.

Alors que ces supplétifs du Rwanda se préparaient à suivre dans un direct sur X le discours de leur leader Bertrand Bisimwa, ces derniers ont été surpris par des attaques en armes lourdes et légères.

D’après les sources indépendantes dans la cité de Kiwanja, deux détonation des bombes ont été attendues dans cette cité de la province du Nord-Kivu vers 19 heures locales. Des tirs en armes légères ont également été attendues.

Sous anonymat, un membre de la société civile locale affirme que les combattants de l’autodéfense «Wazalendo» avaient lancé l’assaut contre les positions du M23 sur l’axe Mabenga-Rutshuru Centre et dans le village de Nyogera . Ces attaques auraient également visé des lieux de réunion des hauts cadres de l’Alliance Fleuve Congo à qui appartient désormais le M23.

Cette situation a été à la base d’une panique généralisée au sein de la population locale, rapporte la même source. Celle-ci ne livre pas toutefois un bilan quelconque.

Cette information est confirmée par plusieurs sources au sein du M23. Dans plusieurs messages relayés sur X, ces derniers affirment que leur coalition a été victime «des attaques de la coalition gouvernementale de Kinshasa».

Selon leurs propres mots, ces attaques ont été menées par des drones de combat des forces armées de la République Démocratique du Congo appuyées par leurs alliés. Elles ajoutent cependant qu’une dizaine des civils auraient été tués. Parmi «des femmes et des enfants».

Pour le moment, aucune réaction des autorités militaires congolaises ou encore de Forces d’autodéfense n’a été enregistrée.

D’autres sources affirment par ailleurs que cette attaque attribuée à Kinshasa par le M23 et alliés aurait occasionné la perte en vie de plusieurs hommes parmi les membres de cette coalition aux côtés «des plusieurs nouvelles recrues de ce mouvement qui auraient traversé la frontière ougandaise avant de se réfugier dans des camps à Kisoro».

Benjamin Sivanzire

Sur le même sujet

Kinshasa : « Il faut sauver la vie fes chauffeurs de taxi, victimes des criminels la nuit » (PNC et ACCO)

La Police Nationale Congolaise (PNC) a pris des mesures, lors d'une réunion avec l'Association des Chauffeurs du Congo ( ACCO), samedi 13 juillet 2024. À...

USA : en plein meeting en Pennsylvanie Donald Trump se fait tirer

L’ancien président et candidat à la présidentielle a été légèrement blessé à l’oreille par un tir lors d’un meeting, samedi. Le suspect et un...

RDC : crise au sein de l’UDPS, la légitimité de Augustin Kabuya ne peut être remise en cause par quelques personnes frustrées (présidence du...

À travers sa déclaration politique du vendredi 12 juillet 2024,la présidence de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) s'est clairement prononcée...

Affaire « gifler », « taper » Koffi Olomide convoqué à la Cour de cassation ce lundi

Alors qu'il croyait se tirer de l'affaire, après ses commentaires sur la guerre de l’Est sur le plateau de l’émission «Le Panier» à la...

RDC : développement touristique, Didier M’pambia a échangé avec un groupe d’hommes d’affaires désireux d’investir en RDC

Le ministre du Tourisme, Didier M'pambia Musanga, a rencontré une délégation d'hommes d'affaires conduite par Dr. Farzam Kamalabadi de Future Trends Group. Ces désir...

RDC : les experts comptables réunis dans leur premier congrès à Kinshasa

Ouverture ce jeudi 11 juillet 2024, au Centre financier à Kinshasa du premier congrès de l’ordre national des experts comptables (ONEC) de la République...

Articles récents