back to top

Agression rwandaise : fumée noire dans les maquis de Rutshuru

La soirée du samedi 06 Janvier a été cauchemardesque pour les combattants du Mouvement du 23 Mars et de l’Alliance Fleuve Congo.

Alors que ces supplétifs du Rwanda se préparaient à suivre dans un direct sur X le discours de leur leader Bertrand Bisimwa, ces derniers ont été surpris par des attaques en armes lourdes et légères.

D’après les sources indépendantes dans la cité de Kiwanja, deux détonation des bombes ont été attendues dans cette cité de la province du Nord-Kivu vers 19 heures locales. Des tirs en armes légères ont également été attendues.

Sous anonymat, un membre de la société civile locale affirme que les combattants de l’autodéfense «Wazalendo» avaient lancé l’assaut contre les positions du M23 sur l’axe Mabenga-Rutshuru Centre et dans le village de Nyogera . Ces attaques auraient également visé des lieux de réunion des hauts cadres de l’Alliance Fleuve Congo à qui appartient désormais le M23.

Cette situation a été à la base d’une panique généralisée au sein de la population locale, rapporte la même source. Celle-ci ne livre pas toutefois un bilan quelconque.

Cette information est confirmée par plusieurs sources au sein du M23. Dans plusieurs messages relayés sur X, ces derniers affirment que leur coalition a été victime «des attaques de la coalition gouvernementale de Kinshasa».

Selon leurs propres mots, ces attaques ont été menées par des drones de combat des forces armées de la République Démocratique du Congo appuyées par leurs alliés. Elles ajoutent cependant qu’une dizaine des civils auraient été tués. Parmi «des femmes et des enfants».

Pour le moment, aucune réaction des autorités militaires congolaises ou encore de Forces d’autodéfense n’a été enregistrée.

D’autres sources affirment par ailleurs que cette attaque attribuée à Kinshasa par le M23 et alliés aurait occasionné la perte en vie de plusieurs hommes parmi les membres de cette coalition aux côtés «des plusieurs nouvelles recrues de ce mouvement qui auraient traversé la frontière ougandaise avant de se réfugier dans des camps à Kisoro».

Benjamin Sivanzire

Sur le même sujet

RDC : renforcement de collaboration, les responsables de LMC échangent avec le nouveau Ministre du Portefeuille Jean-Lucien Bussa

Quelques jours après l'investiture du nouveau Gouvernement de la RDC, une première rencontre entre le Ministre du portefeuille Jean-Lucien Bussa Tongba, les membres des...

Sénat : le sénateur Jonas Mukamba reçu chaleureusement par le Rapporteur Ivan KAZADI

Les relations sont au beau fixe entre le Bureau provisoire du Sénat et le Patriarche Jonas Mukamba Kadiata Nzemba. Mardi 18 juin 2024, en...

Entrepreneuriat des jeunes en RDC : Diambilay Business Center, une Académie d’accompagnement dans la création des entreprises

Dans le but d’accompagner les jeunes entrepreneurs congolais dans la création des entreprises, l’Académie Diambilay Business Center a organisé le 15 juin 2024 à...

Kongo-Central : Gisèle Mbwansiem assiste à l’accostage du Navire M/V Atlantic Spirit II à Boma

Arrivé à Boma le samedi 15 juin 2024, troisième étape de sa visite officielle dans la province du Kongo Central, le Directeur Général de...

DRC Mining Week à Lubumbashi : le PCA Lambert Mende Omalanga, porte-étandard de LMC devant les partenaires

Le PCA de LMC SA, l’honorable Lambert MENDE Omalanga, est depuis jeudi 13 Juin en mission de service dans la Direction Régionale Sud au...

Kongo-Central : activités LMC, la DGA Gisèle Mbwansiem en visite officielle la direction provinciale

Ça fait plus d'une année et demie qu'elle n'a pas foulé ses pieds dans la province du Kongo Central. Depuis jeudi 13 juin 2024,...

Articles récents